Typologie des utilisateurs de SPIP

(pour reconquête intergalactique)

5 décembre 2011,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

C’est au hasard des rencontres que se décident les choses de SPIP, en crayonnant sur la nappe en papier d’un restau, pour illustrer les idées d’une discussion animée, sur la documentation de SPIP, sa galaxie, sa boussole. Notre reflexion poursuivait l’échange initié en ligne par Eric : Une proposition de plus pour la doc... et ce gribouilli a aussitôt été tweetpické par @GusLeLapin, comme « plan de la (re)conquete du monde » rien que ça ! « galactique », a surenchéri @vlentz !

C’est toujours plus clair en reprenant au début...

Depuis l’origine SPIP permet aux rédacteurs de « publier sur le Web, sans connaître le HTML » et aux webmestres de faire un site dynamique, sans avoir besoin de maîtriser un langage de programmation, comme monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir. Si l’on s’en tient à cette approche fondamentale — importante pour SPIP, qui se présente en page d’accueil du site officiel, comme « particulièrement attaché à la facilité d’emploi » — on dégage aisément trois profils :

  1. l’auteur, qui peut publier sur le Web, sans connaître le HTML,
  2. le webmestre, qui peut fabriquer un site, sans connaître le PHP,
  3. et le développeur, dont je ne parle volontairement pas [3].

Ces trois profils — ou trois étapes d’apprentissage — sont faciles à distinguer par les langages maîtrisés, qui tracent une frontière claire entre chacun, ce qui permet de cibler plus facilement lorsqu’on rédige et organise la documentation :

  • dès qu’il y a du HTML, ça ne s’adresse plus au rédacteur, mais au webmestre,
  • dès qu’il y a du PHP, ça ne s’adresse plus au webmestre, mais au développeur.

Ça mériterait même des sites différents. C’est ce qu’illustre ce schéma sur la nappe, entre deux verres de Bergerac. En le complétant, on dresse le tableau suivant :

Profil Niveau prérequis Apport de SPIP Ressources actuelles Aide à apporter
utilisateur [1] il rédige des textes dans sa langue et les met en forme et en hypertexte avec les raccourcis SPIP aide en ligne vieillissante de l’espace privé Site d’aide dédié, public et à jour : aide.spip.net (cf. 2253)
webmestre [2] il intègre des gabarits en HTML et CSS et les dynamise à l’aide des boucles et balises SPIP spip.net vieillissant et le grand fouilli de SPIP-Contrib  glossaire, bouclothèque, tutos... dans un site dédié : boucles.spip.net ? complété par le nouveau plugins.spip.net et le futur themes.spip.net.
développeur il programme en PHP et fabrique des plugins idem plus les sites dédiés doc.spip.org et programmer etc. [3]

Où il apparaît assez simplement que la meilleure façon d’aider les utilisateurs [1] est d’améliorer la saisie (raccourcis SPIP, barre typo) et de mettre l’aide à jour. Mais la priorité est plutôt le webmestre débutant, celui qui ne connaît pas SPIP, parce qu’on ne s’adresse plus à lui depuis longtemps — le tuto « Mon premier squelette », avec ses résidus de php3, est trop piégeux. Ne peut-on pas faire table rase ?

Refondre les dinosaures omnipotents (spip.net et Contrib) est une entreprise trop lourde, qui décourage avant même de commencer. Mieux vaut les dépecer en plusieurs sites dédiés — éventuellement liés par une barre de nav unifiée —, moins ambitieux, plus petits et mieux ciblés, qui font une chose et la font bien. Ils sauront d’autant plus facilement fédérer les bonnes volontés qui les maintiendront, car celles-ci existent.

Voir en ligne : http://blog.spip.net/699

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}