SPIP 2010, même pas peur !

Attention, il bouge encore !

31 octobre 2009,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

On aurait pu croire l’animal à l’agonie, mais une nouvelle version de SPIP vient de sortir, numérotée 2.0.10, comme une anticipation, que dis-je, un désir de l’année à venir, comme une carte de vœux avant l’heure, digne d’un SPIP qui serait en avance sur son temps. SPIP 2.0.10, même pas peur ! Ainsi s’annonce cette nouvelle version, comme une provocation, de couleur citrouille, taquine comme un polatouche.

Ceci me fait prendre conscience, en ces jours de fête des morts, que SPIP n’est finalement pas encore assez moribond pour participer à la marche des zombies qui traversait dernièrement ma ville, contrairement à ce que j’ai failli penser [1], il y a un an de ça, écrivant finalement : Gardez un œil sur SPIP : la bête n’est peut-être pas encore totalement morte. Effectivement, elle bouge encore. Elle sautille même, et plutôt gaiement. Grml, impossible à attraper, cette bestiole !

Beaucoup ont de SPIP l’image de cette interface graphique qui marqua les esprits par sa verdeur et la radicalité du changement qu’elle imposa en version 1.8. Certains, peut-être passés à autre chose, ont longtemps ignoré l’existence d’une version 1.9, alors que nous sommes déjà rendus à une 2.0. Il faut dire que, même si de profonds remaniements ont fait évoluer SPIP, en surface celui-ci n’a visiblement guère changé depuis 2005, restant hermétique aux effets de style dit « web 2.0 », comme un petit vieux qui se plairait dans son fauteuil d’un autre temps. De là à le croire mort... C’est ainsi que, paraît-il, SPIP est détrôné par le tout puissant Drupal, si gourmand en ressources. Quelques années plus tôt, il l’était par Typo 3, un autre CMS dont on me rabattait alors les oreilles, mais dont je n’entends plus parler aujourd’hui. Les CMS aussi connaissent des modes, et SPIP laisse très volontiers le trône de top-model à d’autres. Âgé de 8 ans et toujours présent, il se démarque par sa constance.

Son interface vieillotte et perfectible, que tout le monde s’accorde désormais à qualifier « de merde », avec amertume ou humour, est un serpent de mer qui divise épisodiquement les développeurs et chagrine les autres, bien que, ne l’oublions pas, elle reste concrètement utilisable, permettant l’édition de milliers de sites. La lecture de cette comparaison avec d’autres outils est, sur ce point, assez intéressante.

Si son apparence est déroutante, l’animal étonne toujours par sa souplesse et permet de construire un site robuste assez facilement et à moindre coût, ce qui en désintéresse aussitôt les décideurs qui ont besoin d’écouler du budget. Il a certes abandonné les utilisateurs ordinaires, ce qui me fend irrémédiablement le cœur, mais il a y encore matière à s’amuser avec SPIP, qu’il faut désormais prendre comme une plateforme de développement d’applications. Les évolutions et innovations ne se font plus au cœur, qui s’assèche, mais en périphérie, où s’ébattent joyeusement les plugins. SPIP est ailleurs.

C’est ainsi que sous SPIP 2, tournent des sites aussi divers et épatants que lebanese-fashion.com, un site en arabe très fashion, également consultable en version iPhone ; Obiwine, la « communauté du vin 2.0 » à la sauce facebook ; Cuisine libre, remarqué pour la classification (polyhierarchique) de ses recettes ; Reflet, un site artistique full Flash ; le site gouvernemental du rSa, qui encaisse 250 000 visites par jour, ou encore France Info, radio nationale qui supporte un trafic autrement plus massif...

Le site officiel vieillit, radote et s’enkylose — il floode des boucles et balises déjà documentées, mais n’annonce même plus les nouveautés des versions mineures ! —, ne renvoyant pas une image jeune, fraîche et dynamique, certes, mais d’autres prennent le relais, comme le bien nommé SPIP.Info qui répond à toutes les questions élémentaires en fournissant des repères et, pour les plus codeurs, Programmer avec SPIP 2.0, site qui va faire l’objet d’édition papier à la demande : du web sur du papier, trop fort ;-). Pas loin de là, le vieux SPIP-Contrib renaît sans cesse de ses cendres, toujours très actif, et plus exhaustif que le séduisant Plugins SPIP qui présente tout de même une bonne centaine de plugins pour SPIP 2.

SPIP est ailleurs, vous dis-je !

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Vos commentaires

  • Le 1er novembre 2009 à 16:44, par Valéry En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Merci pour ce billet. En effet SPIP est très vivant. Il a évolué techniquement et l’interface, sous le même design, a aussi évolué avec de nombreux effets javascript et ajax venant faciliter le travail. Elle est généralement très appréciée des utilisateurs et les innovations comme l Porte-Plume viennent l’améliorer.

    Il reste qu’elle comporte des limites et de nombreux points peuvent être améliorés. Je serais prêt à contribuer à une réflexion sur ce sujet si les développeurs souhaitent s’y atteler après les grands travaux en cours sur la 2.1.

  • Le 1er novembre 2009 à 17:22, par truffo En réponse à : moteur de template

    J’ai beaucoup SPIP sur bien des aspects, ce qui m’a rebuté n’ai pas l’interface de l’admin (que je trouve très efficace même si elle n’est pas très jolie), mais bien le moteur de template.

  • Le 1er novembre 2009 à 17:49, par Olivier En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Une interface de merde ? J’ai cru que tu parlais de Typo3 :p

  • Le 1er novembre 2009 à 21:36, par Fil En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    « [SPIP] a certes abandonné les utilisateurs ordinaires » dis-tu. C’est parce que tous ses utilisateurs sont des gens extraordinaires !

  • Le 1er novembre 2009 à 22:37, par Romy Têtue En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Oui, il ne reste plus que les gens extraordinaires :-)

    En 2003, si un copain ou une copine voulait se faire un site, je lui recommandais facilement SPIP. C’était suffisamment épatant pour motiver l’apprentissage (des boucles comme du HTML).
    Depuis 2007, j’évite. Il existe tellement plus simple alentour que... les copains et copines ne comprennent pas pourquoi il leur faudrait apprendre des choses compliquées, pour faire ce qui est ailleurs prêt à l’emploi.

    Ce n’est pas la faute de SPIP si le Web et les internautes ont changé et je ne prétends pas qu’il aurait fallut faire comme ceci ou cela, tralala, mais j’aimais le SPIP porteur de nos paroles, beaucoup plus que le framework de développement qu’il est devenu et que je ne peux plus partager qu’avec des gens hors de l’ordinaire.

    Peut-être ne suis-je que nostalgique.

  • Le 2 novembre 2009 à 00:33, par Fil En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Je comprends ton sentiment mais je ne partage pas ton point de vue. Tu opposes le côté “framework” à la facilité d’usage.

    S’il est vrai que la facilité d’usage reste grosso modo inchangée (et donc, c’est sûr, prend du retard par rapport à un environnement qui avance vite, c’est le principe de la reine rouge), il est vrai aussi qu’il ne sera pas possible pour qui que ce soit d’améliorer les choses côté usage, si les fondations ne sont pas solides.

    Par ailleurs, en effet, conseiller SPIP pour se faire un blog vite fait, ce n’est pas adapté, et ça ne le sera sans doute jamais si tu regardes la “concurrence”, car les sites de type Minitel 2 sont passés par là : des gros hubs d’hébergement de type wordpress*com, tmblr, flickr, blogger.

    Mais SPIP, c’est aussi une forme d’apprentissage de quelque chose qui n’est pas livré clés-en-mains. Ca l’a toujours été, mais en 2001 pour faire du Web il fallait de toutes façons faire un effort d’apprentissage.

  • Le 2 novembre 2009 à 08:21, par Bernard En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Bonjour à toutes et tous.
    C’est toujours un plaisir de lire les billets de Romy.
    Il se trouve que je discutais justement de SPIP avec un ami chef de projet informatique ce week-end. Quand je lui ai dit que je réalise des sites sous SPIP il m’a regardé comme si je débarquais de la planète Mars. Il m’a demandé pourquoi je ne bosse pas avec Typo 3, Drupal ou Joomla. Quand je lui ai expliqué tous les points positifs de SPIP il a reconnu ensuite qu’il avait le souvenir du SPIP des années 2002, donc rien à voir avec notre adorable SPIP de fin 2009. Il est vrai que le site officiel de SPIP n’évolue pas d’un poil, et c’est vraiment dommage, heureusement qu’il y a l’excellent SPIP-Contrib et sa communauté hyper active pour rafraîchir tout ça. Comme tu le dis si bien, SPIP est ailleurs, du côté de ses utilisateurs qui l’utilisent couramment, et en font re-sortir le meilleur de ses capacités.
    Bonne journée !

  • Le 2 novembre 2009 à 08:39, par Valéry En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Naturellement le plus simple aujourd’hui est d’ouvrir un compte sur à peu près n’importe quel site « social » et de commencer à y publier son contenu. SPIP toutefois a pour vocation me semble-t-il à se positionner aux côtés d’outils comme Wordpress dès lors que l’utilisateur souhaite s’héberger lui-même et personnaliser un peu son site.

  • Le 2 novembre 2009 à 08:39, par Valéry En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Le tout est que avant de commencer à entrer dans les squelettes et les métalangages il existe une possibilité de disposer de « clé en main », c’est à dire de pouvoir poser ses fichiers sur le serveur, régler les autorisations, régler quelques options puis commencer à publier. Le squelette par défaut de SPIP ne le permet pas aujourd’hui mais je vois beaucoup d’initiatives qui vont en ce sens. Dès quelles seront matures, et si je comprend bien ce que l’on s’efforce de faire avec 2.1, il aura moyen de proposer un paquet avec un SPIP, un squelette doté de nombreuses options de configuration, et une sélection de plugins pour faire précisément ceci. À la limite s’est possible aujourd’hui mais tant que tout ceci n’est pas standardisé ça resterait de l’ordre de la bidouille. Ce qui est bien mais n’est pas le « clé en main » qu’attend un utilisateur qui se lance.

  • Le 2 novembre 2009 à 08:42, par Valéry En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !


    Par ailleurs on peut profiter de l’expérience et des bonnes pratiques d’autres outils en matière d’administration du site pour en faire bénéficier les utilisateurs de SPIP : insertion d’images par exemple (cf. d’anciennes propositions de Romy en ce sens), mises à jour automatique (un bonheur dans Wordpress), navigation et ergonomie. Sachant qu’un chantier en ce sens pourrait permettre — pourquoi pas — d’innover en la matière, ce qui parle plus aux utilisateurs que des innovations au niveau des fondements techniques de l’outil.

    Je comprend bien que les travaux en cours sont extrêmement utiles et que nous allons tous en bénéficier. Toutefois pourquoi ne pas commencer dès à présent le chantier de l’étape suivante qui serait une tentative d’innover à nouveau zen matière d’administration du site ? Ne serais-ce que la phase de conception ?

  • Le 2 novembre 2009 à 14:45, par Romy Têtue En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Attention, comparons ce qui est comparable : SPIP n’a effectivement jamais été pour se faire un petit blog rapidos !

    Je considère plutôt les fonctionnalités et leur utilisabilité (et non pas les outils dans leur globalité).

    Par exemple : « publier une photo ». C’est plus simple ailleurs qu’en SPIP. Sans prétendre égaler Flickr, dont c’est la spécialité, SPIP pourrait faire juste un peu moins ésotérique que les actuels codes d’insertion <img324|left> (à saisir à la main, mais si, allez courage, sans confondre avec <emb324|left>, ni etc.). Rien que de l’écrire ici, je me sens propulsée 10 ans en arrière, quand je me connectais à Internet en modem 56K et codais mes sites à grand renfort de <table> (ah nostalgie :-)
    Je ne crois pas que l’apprentissage de cette méthode aie son utilité dans le temps présent. Comment mieux accompagner l’utilisateur ?

    SPIP pourrait être un excellent framework ET mieux accompagner l’utilisateur.

  • Le 2 novembre 2009 à 15:17, par Mathieu En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Nostalgique ? Peut-être pas. Je tente depuis quelques semaines (non, quelques mois) de me monter un petit site semi-personnel. Un genre de blogue avec des articles visibles par tous, plus un contenu « privé », réservé uniquement à des utilisateurs identifiés.

    J’ai testé bien des solutions : Wordpress, Dotclear, ExpressionEngine, ... mais aucune ne m’a réellement satisfait, ni laissé le champ libre pour réaliser exactement ce que je voulais.

    Et puis je suis revenu à SPIP. Et je ne le regrette pas. Sans vouloir passer pour un cireur de pompes, c’est aussi tes articles qui m’ont beaucoup aidé !

    SPIP n’est pas si moribond que cela, j’ai sous les yeux un livre de chez Eyrolles « Spip 2, premiers pas pour créer son site web ». Et je ne peux m’empêcher de me dire que quand un logiciel génère de la littérature, c’est qu’il a une audience assez importante pour qu’un éditeur pense faire de l’argent avec.

  • Le 2 novembre 2009 à 19:22, par 5eBleu En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Juste pour réagir à propos de l’espace privé, tant décrié, considéré comme « obsolète »... si l’on se contente des deux captures que tu présente ici je dirais que spip est un précurseur : son interface est simple (car contextuelle ?) et préfigure les menus à rubans à la mode depuis peu :)

  • Le 3 novembre 2009 à 10:35, par Romy Têtue En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Qu’est-ce qu’un « menu à rubans » ?

  • Le 3 novembre 2009 à 12:13, par Bernard En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Moi aussi, Mathieu, j’ai acheté le livre de chez Eyrolles « Spip 2 ». Il est pas mal, mais je m’attendais à quelque chose qui serait allé plus en profondeur au sujet de la création des squelettes par exemple. Toujours chez Eyrolles, il y a le très bon « Réussir son site Web avec XHTML et CSS », de Mathieu Nebra (reprenant le tuto du siteduzero.com), excellent pour revoir certaines bases, et découvrir des astuces. Non je n’ai pas d’actions chez Eyrolles.

    Pour revenir à notre SPIP, je pense effectivement que si un CMS tel que SPIP ne freine pas un éditeur à sortir des livres à son sujet (donc à investir de l’argent), c’est que SPIP n’est pas un CMS de seconde zone et est loin d’être mort (heureusement pour nous).
    Je me suis frotté aussi à du Drupal et du Joomla et autres, histoire de voir ce qu’ils avaient de plus que notre SPIPounet. Je suis resté fidèle à SPIP, car certains CMS m’ont effrayé par leur froideur et complexité de personnalisation. J’ai réalisé bénévolement un site pour une organisation, et les personnes (rédactrices) qui alimentent le site (novices en informatique) ont très facilement compris le fonctionnement de la partie privée. C’est aussi ça SPIP : S’adapter à tous les utilisateurs. Du créatif/développeur à l’utilisateur final, quelque soit son niveau. Sous peine de prêcher pour ma paroisse, je pense que peu de CMS peuvent se targuer de ces qualités là (Tiens, je pousserai bien un ’Vive SPIP !").

  • Le 4 novembre 2009 à 10:28, par Valéry En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Drupal se pose aussi des questions d’utilisabilité : il faut dire que ce n’est pas particulièrement brillant de ce point de vue là. Ils ont un groupe de travail pour la version 7 sur ce thème : http://groups.drupal.org/usability

  • Le 12 novembre 2009 à 19:44, par filnug En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    je n’ai pas pris la peine de lire tous les commentaires (désolé), mais je trouve l’article intéressant et je souhaite y réagir.

    Pour moi, SPIP permet de créer un site sur mesure sans devoir passer par des templates préfabriqués.

    Son interface d’admin est, à mon sens et celui de mes clients, très claire et intuitive.

    J’ai néanmoins une grosse critique : SPIP utilise un langage de boucles en français. Je pense que si ce langage existerait en anglais, SPIP serait plus utilisé dans le monde (et pas qu’en France et un peu en Suisse et en Belgique) et deviendrait encore plus dynamique !

    N’étant pas au coeur ou core de SPIP, qqn pourrait-il svp me dire pour quelle raison le langage SPIP n’existe pas en anglais ? Merci

  • Le 12 novembre 2009 à 20:36, par Romy Têtue En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    @filnug : pour exactement la même raison que celle qui te fait rédiger ton message en français. Pourquoi t’exprime-tu en cette langue et non pas en anglais ? Pourquoi t’exprime-tu dans une langue minoritaire, et non pas en mandarin, comme la majorité des humains ?

  • Le 30 novembre 2009 à 23:03, par Alain En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Hello !
    Un argument pour me faire choisir SPIP 2.0.10 plutôt que wordpress pour faire un blog ? :)

  • Le 8 décembre 2009 à 17:47, par Valéry En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    @Alain : le jour où tu voudra faire plus qu’un blog, tu pourras le faire bien plus simplement.

  • Le 10 décembre 2009 à 20:49, par Alain En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    @Valéry : Merci pour le conseil, je vais me pencher sur la nouvelle version de SPIP alors.

  • Le 30 janvier 2010 à 14:40, par Fredj En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Je suis développeur web, je travaille dans les vitres teintées aussi et j’ai un site de vitre teinté pour voiture qui tourne sous Drupal. Bon il est un peu gourmand c’est vrai mais pour un petit site ça va. J’ai l’optique d’adopter un autre CMS plus simple pour mes clients. Ou puis trouver des benchmarks sur les performances de SPIP ?

    Merci

  • Le 7 février 2010 à 19:58, par Yann En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Si je comprends bien, il n’est pas encore l’heure de prier pour SPIP car il serait encore vivant ? Tant mieux, cela reste un CMS tout-à-fait fonctionnel.

  • Le 7 février 2010 à 20:06, par Faraj En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Bonjour Yann,
    Rassurez vous SPIP est un super CMS qui rend heureux pleins de webmasteurs et référenceurs. je vous conseille de travailler avec ce formidable outils. L’intégration css est tout aussi facile à gérer comme pleins de choses.

  • Le 7 février 2010 à 20:35, par Romy Têtue En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Faraj-Fredj : faut vraiment coder avec les pieds pour avoir besoin d’un référenceur sous SPIP :-D

    Pis cessez de nous spammer avec ces liens répétés pour vos vitres teintées...

  • Le 15 mars 2010 à 13:50, par Fredj En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    A qui le dites vous ! Je suis moi même référenceur et je peux vous dire que spip est vachement bien optimisé pour le référencement. D’ailleurs c’est un de mes outils de travail préféré.

    Je ne remercierais jamais assez le créateur de spip, vive spip !

  • Le 7 mai 2010 à 14:48, par Jaques En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    J’utilise SPIP avec drupal et c’est effectivement une solution très puissante. J’espère juste que la communauté française va se développer un peu plus.
    En ce qui concerne le référencement j’ai trouvé un article utile qui compare les résultats entre spip et wordpress, ce dernier ayant de nombreux plugins seo disponible. Vous pouvez le lire ici : Référencement naturel : Spip Vs Wordpress

  • Le 7 mai 2010 à 15:36, par Romy Têtue En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Quel dommage qu’on ne puisse plus commenter l’article que tu cite en référence, car il y a beaucoup à redire !

    SPIP propose par défaut (c’est-à-dire que ça fonctionne dès la mise en service, sans qu’il soit nécessaire de coder en plus) : les meta ad hoc (description, robots... et pas keywords qui n’est plus pris en compte par les moteurs depuis des années, faut se réveiller là), sans oublier le title, plusieurs réécritures d’URL, multilingues, avec permanence des anciennes URLs en cas de modification, bien évidemment, redirections d’article, mais aussi un sitemap, et même des URLs canoniques...

    Plusieurs plugins complètent et affinent cela, en permettant notamment l’édition dans l’interface de rédaction, ce qui est rarement utile, dès lors que le site est bien codé et bien rédigé.

  • Le 4 juillet 2010 à 23:28, par olei En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Spip c’est de la balle, j’adores ce CMS.

  • Le 12 septembre 2010 à 20:09, par gérard En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    vive SPIP 2.010 !!!!!!!!!!!

  • Le 23 décembre 2010 à 14:48, par big badaboum En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Aprés avoir fait le tour des cms PHP et Java (Joomla, drupal, cms ms, magnolia, jahia) je suis venu par hasard sur ce cms réputé « has been » juste pour voir ...
    Pour moi c’est le plus amusant, le plus agréable, le plus léger, le plus flexible, le plus interessant !! et de loin ...

    Je rêverai d’un équivalent fait en Java !!

  • Le 5 mars 2011 à 21:18, par Salat En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    « faut vraiment coder avec les pieds pour avoir besoin d’un référenceur sous SPIP :-D » => sérieusement vous référencez pas votre site ? parce qu’il est pas mal référencé quand même ?

    ça serait bien de faire un article complet sur les avantages de spip au niveau du référencement naturel (à moins qu’il existe déjà ?)

  • Le 10 mars 2011 à 16:55, par pipo En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    tous les cms ont leurs particularités et efficacités dans un domaine donné

  • Le 22 septembre 2011 à 20:57, par Juliette En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Non, spip n’est pas mort, et c’est selon moi le CMS qui possède le backoffice le plus ergonomique.
    J’utilise Wordpress par facilité mais les changements dans l’administration sont tellement lents...
    Juliette

  • Le 9 août 2012 à 21:08, par Toulousain En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    Moi je pense que Spip est à l’agonie, et que Wordpress et Joomla prennent des avances majeures, tant en termes de fonctionnalités additives (plugins, thèmes) qu’en termes de capacités de personnalisation et de compréhension de leurs algorithmes respectifs.

    Ceci dit, d’un point de vue référencement uniquement, il est possible et même certain qu’il soit bien meilleur que Wordpress, the king of the duplicate content !

    Excellent article. @+

  • Le 10 août 2012 à 09:07, par Valéry En réponse à : SPIP 2010, même pas peur !

    @Toulousain : vous commentez un billet de 2009 concernant SPIP 2.0. Depuis deux versions majeures ont été publiées, notamment SPIP 3.0 : les avez-vous testées ?

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom