Sondage : vocabulaire de la conception web

24 juin 2013, 6 décembre 2013,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Comment comprenez-vous le vocabulaire de la conception web ? Résultats du sondage réalisé fin juin 2013 :

As-tu déjà vécu une situation d’incompréhension à cause de ce vocabulaire ?

Nous sommes nombreux (77 %) à avoir déjà vécu une situation d’incompréhension à cause de ce vocabulaire. Un des sondés témoigne : « La terminologie est en effet très floue sur les étapes, les livrables, les outils… Tout se confond un peu et notamment chez les clients, ce qui implique des malentendus sur les éléments à valider, les livrables attendus, etc. »

Qu’est-ce qu’un zoning ? Qu’est-ce qu’un mock-up ?

Ces deux mots m’intriguent par leur emploi interchangeable, autour de moi, qui les rend suspects et bullshiteux…

Pour la majorité d’entre vous (85 %), un zoning est « un schéma, très simple, des principales zones de la page » et je vous donne raison. Par contre, pour plus de la moitié d’entre vous (57 %), un mock-up est un « schéma crayonné de la mise en page, en N/B, qui détermine les principaux blocs », c’est-à-dire un wireframe. Mock-up signifie en réalité maquette : c’est un terme trop vague !

Dans ton travail, tu fabriques ou tu utilises :


Ce sont surtout les outils de maquettage graphique qui sont utilisés : plus de la moitié d’entre vous (respectivement 54 et 53 %) disent pratiquer wireframes et charte graphique très souvent.

Les outils précédents la création graphique sont très peu utilisés : mind map, card sorting, moodboard et style tiles, qui servent à architecturer l’information et à rechercher l’inspiration graphique, sont rarement ou jamais utilisés, respectivement à 80 %.

Étant donné les incompréhensions possibles sur le vocabulaire, les réponses à cette question sont à considérer avec circonspection. Il ressort néanmoins de ces résultats que les outils de conception web sont encore trop peu exploités, d’une part, dans leur diversité d’autre part.

Vos outils préférés : papier, crayon et Photoshop

Pas de surprise sur les outils utilisés : Photoshop reste massivement utilisé (à 63 %) pour produire les maquettes graphiques. À noter : celles-ci sont parfois faites directement en HTML/CSS/JS (à 19 %).


Chose cohérente, les prototypes se font majoritairement (à 42 %) en HTML/CSS/JS, et le framework Bootstrap se démarque (à 18 %).

Conclusion

Il n’est pas évident de s’y retrouver dans le vocabulaire, nouveau et souvent anglophone, de la conception web, mais aussi de s’approprier les divers moyens. On reste très centré sur la maquette graphique en Photoshop, bien que ce ne soit pas la meilleure approche.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom