Slides accessibles aux daltoniens

14 juin 2019,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Comment j’ai corrigé mes slides pour les rendre accessibles aux daltoniens de l’auditoire.

J’ai une aversion aiguë pour les fichiers Excel (et autres tableurs) qui servent habituellement pour les recettes, audits et tout et n’importe quoi, avant d’être, dans le meilleur des cas, transformé en issues dans l’outil de ticketing. En plus de m’apparaître comme une étape évitable, c’est peu maniable et le plus souvent inapproprié, mettant de la distance par rapport à la réalité.

Pour les retours de tests d’utilisabilité, souhaitant rester au plus proche des interfaces testées, j’ai opté pour un livrable fait de captures d’écran annotées de bulles, notamment pour les verbatims des utilisateurs et utilisatrices : que dit/pense l’utilisateurice face à tel élément de l’interface ?

Pour hiérarchiser les retours et aider mes destinataires à les prioriser, je les classe en 3 catégories : points bloquants, difficultés ou absence de problème, signifiées par les couleurs respectives : rouge, orange/jaune, vert. Simple, efficace. Bien plus facile à appréhender et à comprendre que la multitude de petites lignes d’un fichier Excel, n’est-ce pas ?

Au début, j’utilisais simplement les bulles de couleur mises à disposition dans mon outil de présentation, parce que c’était facile et rapide. Mais si ça passe bien à l’écran, ça passait moins bien à l’impression où les textes des bulles rouges, notamment, étaient illisibles. J’ai donc éclairci le fond de chaque bulle, pour préserver la lisibilité du texte, et ajouté une bordure colorée, pour mieux délimiter la bulle des captures d’écran sur lesquelles elle vient se placer. S’est aussi ajouté une 4e catégorie pour les remarques informatives, sans incidence, en bleu.

Lors de la restitution finale, une personne de l’assemblée, daltonienne, se plaint de pas bien percevoir la différence de priorisation des retours, avec ce seul code couleur. C’était rien moins que le commanditaire lui-même… Quelle gaffe ! Et quelle honte pour moi, dont l’accessibilité est sensée être la spécialité ! Car je ne venais de me faire avoir comme bleusaille : cette situation illustre parfaitement le critère 3.1 [A] du RGAA 3 : « l’information ne doit pas être donnée uniquement par la couleur ». Belle piqure de rappel ! L’accessibilité n’est pas une option. Ce n’est pas un truc qu’on ferait en plus, pour améliorer le confort, superfétatoirement, comme à la cantine on distribue le rab aux gourmands. Pour cette personne, c’est indispensable.

J’ai donc corrigé ma signalétique colorée en ajoutant un symbole visuel à chaque bulle, afin de signifier le niveau de priorité, non seulement par la couleur, mais aussi par un signe formel distinctif.

La fois suivante, comme par hasard, un autre daltonien est venu, en fin de présentation, me remercier pour ce livrable par lui compréhensible, youpi ! Ce n’est pourtant pas si étonnant : environ 4 % de la population française est daltonienne (8 % des hommes et 0,5 % des femmes), ce n’est pas rien.

Puis, mes pictos étant trop affreusement hétéroclites, il a fallu assortir ma légende à la charte graphique de mon employeur, ses couleurs et pictos spécifiques…

Très mignon mais nettement moins explicite. Et je craque : c’est infernal à appliquer dans mon outil de présentation, Google Slides, qui ne mémorise pas la palette voulue : les couleurs natives de cette application s’imposent de nouveau à chaque copié-collé, si bien qu’il faut corriger chaque bulle, l’une après l’autre, pour réaffecter la couleur voulue à la bordure, au fond, au texte, etc. Pour ne pas perdre mon temps aussi bêtement, je passe sous Keynote qui a le mérite de permettre de personnaliser les styles une bonne fois pour toutes, en plus de respecter les copiés-collés. Et j’en reviens à des pictos plus consensuellement explicites.

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Répondre à cet article

forum message

Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom