Que serait notre vie sans Internet ?

4 mai 2009,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Imaginez... Internet tombe. Plus de communications, plus de mail, plus d’électricité, plus de trains, plus d’essence, plus de Facebook, bref plus rien. Comment faire ?

C’est ce que raconte Cybergédon, série hebdomadaire qui met en scène des épisodes de la vie quotidienne en imaginant ce que serait notre vie s’il n’y avait plus Internet mais que nous continuions d’utiliser les services auxquels nous nous sommes tant habitués tels que Facebook, Ebay, iTunes ou MSN, Meetic, etc. Si vous n’avez pas le courage de les regarder toutes, ne ratez pas les après-midi facebook. C’est à mourir de rire !

Sinon, pour vous mettre dans l’ambiance, commencez simplement par la première, qui m’a personnellement fait pleurer de rire (me rappelant des difficultés de transport hélas bien réelles et contemporaines) et expliquant très efficacement l’engorgement du système de courrier électronique avec des grains de riz coincés dans un entonnoir... CQFD.

Aussi réaliste que shadockien, ce docu-fiction montre le retour au système D, de l’huile de coude et des bidouilles de l’an 40. On ressort le groupe électrogène, les vélos... Devenue rare est précieuse, la bougie est la monnaie d’échange au marché noir, comme au magasin iTunes et aux enchères façon eBay à l’AMAP. À l’image du monde bidouilleur qu’elles décrivent, ces vidéos jubilatoires sont tournées avec des moyens dérisoires, dans la commune de Vernon, dans l’Eure. J’aime beaucoup.

Cybergedon Episode #5 : “Contre le zero social”
[ ]

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom