Poser le phone pour mieux apprécier

Saurez-vous résister au chant des Sirènes ?

20 janvier 2013,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Pour retrouver le goût des autres, autour d’un bon repas, empilons nos téléphones au centre de la table : le premier qui consulte le sien paye l’addition ! Saurez-vous résister au chant des Sirènes ?

J’enchaîne les apéros et autres rencontres IRL en cette nouvelle année, c’est sympa ! J’étais encore à un dîner, hier soir, avec de chouettes gens branchés. Ça a causé de twitter qui vire mal, qui cause trop… J’ai ainsi découvert que je ne suis pas la seule à ressentir un malaise et à me lasser de ce moulin à parole. Cependant, 20 minutes plus tard, chacun et chacune était plongé dans son portable, le nez dans sa « TL », à commenter le dernier « hashtag » qui buzzait. Au lieu de convives, je n’avais plus, autour de la table, que têtes baissées. Plus personne pour discuter. Je m’ennuyais tellement que j’ai fini par faire pareil. La discussion avait lieu ailleurs, sur les réseaux, s’éparpillait, s’ouvrant à de plus en plus d’interlocuteurs, avec de moins en moins de caractère(s)…

Il y a vraiment un problème.

Je ne supporte plus cette hyper connexion, cet usage constant du smartphone qui nous isole les uns des autres davantage qu’il nous rapproche, imposant ces interruptions multiples de nos conversations, ces moments d’absence de l’interlocuteur qui nous abandonne en beau milieu de phrase. Ça ne semble plus choquer personne et certains croient sincèrement qu’ils peuvent être ici et ailleurs en même temps. En réalité, ils ne savent plus prendre le temps d’une pause, ni partager le plaisir d’une présence sincère et complète. Ces comportements compulsifs et cette sociabilité médiocre m’ennuient profondément.

Halte à la nomophobie !

Voici une excellente idée pour lutter contre la nomophobie [*] afin de mieux s’apprécier les uns les autres, à retenir comme bonne résolution pour 2013 :

Dîner entre amis : les téléphones sont empilés, face cachée, au centre de la table. Le premier qui consulte le sien paye l’addition.

La règle du jeu est simple :

  1. Le jeu commence quand la commande des plats est passée ;
  2. Chacun dépose alors son téléphone sur la table, face cachée ;
  3. La première personne qui le retourne pour le consulter a perdu ;
  4. Le perdant paye l’addition ;
  5. Quand le repas se termine sans que personne ne craque, tout le monde est déclaré gagnant ; chacun paye sa part.

Ce n’est qu’un jeu, ne vous tapez pas dessus ! Le but est d’amener les gens à être plus attentifs les uns aux autres et retrouver une meilleure sociabilité. Il s’agit de prendre un peu de distance avec son usage du smartphone. Pour matérialiser cela, vous pouvez placer tous les téléphones au centre de la table, empilés. C’est ce qui a donné son nom à ce jeu, « Phone Stack », qui se pratique depuis un an outre-Atlantique et dont j’espère qu’il va se répandre à travers le monde. Il s’adapte aux repas de famille : celui qui craque fait la vaisselle.

Ça peut devenir un geste de politesse, une convention : déposer d’emblée votre smartphone face cachée par devant vous, lorsque vous arrivez, en signe de réceptivité à votre interlocuteur.

Voir en ligne : http://lil-b.tumblr.com/post/15157411570/intro (...)

Vos commentaires

  • Le 19 septembre 2014 à 10:31, par Nico En réponse à : Poser le phone pour mieux apprécier

    J’ai vraiment l’impression de devenir un extra-terrestre avec mon vieux téléphone portable qui ne sonne quasiment jamais. Je me vois pas le sortir pendant un repas ^^

  • Le 24 janvier à 22:47, par Romy Têtue En réponse à : Poser le phone pour mieux apprécier

    [Ma fille] a un vieux téléphone portable, sans écran tactile, elle ne peut même pas recevoir ni envoyer des émoticônes. […] L’autre jour, une de ses copines, très high-tech, elle, a voulu lui offrir son vieil i-phone, car elle venait de se faire offrir le dernier modèle. Et ma fille a refusé, sans hésiter. […] Comme je lui demandais de m’expliquer son refus, elle a réfléchi un moment, puis m’a donné deux arguments convaincants : d’abord ça rend les gens accros, ensuite ça rend les groupes tristes. Et ça, elle n’aime pas du tout, les groupes où on ne se parle plus, mais où tout le monde a le nez sur son écran, les groupes où on est ensemble mais seuls, les groupes où on interrompt une conversation avec un humain véritable parce qu’une machine sonne ou vibre.
    Antismartphone, par Christophe André, 17/01/2017

  • Le 13 février à 21:49, par ? En réponse à : Poser le phone pour mieux apprécier

    Pas mal j’avais vus une image d’un bar se prénommant le « social bar » ou il une assiette est placé au milieu de la table et le concept est : le premier qui consulte son portable paye l’addition :) Moi qui n’est pas de forfait mobile ce concept me plait bien :)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom