Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume

1er septembre 2005,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Voilà un exemple de pangramme. C’est une phrase, la plus courte possible, qui comporte toutes les lettres de l’alphabet.

Ce genre de phrase servait de message d’essai pour vérifier le bon fonctionnement d’un téléscripteur ou l’alignement des lettres sur une machine à écrire. Celle-ci, qui s’utilisait dans l’armée suisse :

Monsieur Jack, vous dactylographiez bien mieux que votre ami Wolf.

Le pangramme sert toujours d’exercice de dactylographie et, parfois, d’illustration pour les polices de caractères des logiciels de traitement de texte. Celle-ci est souvent utilisée comme phrase de démonstration :

Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume.

Elle est facile à retenir car c’est un alexandrin parfait et chaque consonne n’y est qu’une seule fois. En voici la version avec les lettres accentuées, cédille et ligatures :

Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume sur son île intérieure, à côté de l’alcôve ovoïde, où les bûches se consument dans l’âtre, ce qui lui permet de penser à la cænogénèse de l’être dont il est question dans la cause ambiguë entendue à Moÿ, dans un capharnaüm qui, pense-t-il, diminue çà et là la qualité de son œuvre.

Mais j’aime aussi celle-ci :

J’ai vu un punk afghan et deux clowns aux zygomatiques incroyables.

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom