Opération cartons

Mission impossible

1er novembre 2003,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

C’est réglé comme du papier à musique mon planing, et au moindre écart, ça menace d’exploser. Ben justement ça explose.
D’habitude c’est simple : pour trouver des cartons pour déménager, il suffit de demander au supermarché du coin. Mais c’est à croire que les commerçants du quartier se sont tous donnés le mot tant ils n’ont pas de cartons. Non, pas aujourd’hui, faut repasser demain. Ou après-demain. Et me voici déjà samedi, fin de semaine, et toujours pas l’ombre d’un carton.

Planing serré oblige, je saute du lit, cours à la poste (pour mettre en place le changement d’adresse) : fermée. Comment ça ? le seul jour où ses horaires d’ouverture ne sont pas incompatibles avec mes horaires de bureau la poste est fermée, comme ça, pof !? c’est un comble ! Je passe chez Cash Converters, où j’ai prévu de revendre quelques grosses et menues choses dont je n’ai plus l’usage, l’idée étant de faire place nette et d’emballer uniquement le nécessaire : fermé. Idem chez le frippier. Idem à la banque. Idem à la superette, où j’espérais encore quemander ces précieux cartons. Ah, oui, ah bon, la Toussaint, c’est un jour férié ?!?
Si j’avais su, j’aurais perdu ma matinée à la faire grasse. Grrrrrr...!

Déroutée, dépitée, je reste soudain en plan, à me les péler dans la rue, en me demandant ce que je vais bien pouvoir faire de ce fichu week-end sans cartons où emballer mes breloques. J’avise un badaud qui passe avec des sacs plastiques estampillés Picard : y aurait-il un magasin de surgelés ouvert en ce glacial jour des morts, où n’est-ce qu’un SDF qui change de quartier ?
Je tourne le coin de la rue : bingo !
Entre dans le frigorifique magasin, re-bingo : ils ont des cartons. M’expliquent même les raisons de cette pénurie de cartons (obligations de recyclage, etc... font que le carton est effectivement devenu une denrée rare à Paris).
Je peux même repasser tous les soirs de la semaine : ils m’en mettront de côté. J’ai enfin trouvé le filon.

Opération cartons réussie. Ouf, il était temps.
Reste plus qu’à emballer maintenant.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom