On rêvait de publier avec SPIP…

Révision des premiers pas dans SPIP

3 juin 2010,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

En 2007, nous rêvions de publier simplement avec SPIP en facilitant les « premiers pas » (installation, configuration, apparence, etc.).

Je viens de retomber sur cette photo (prise par alexndra à la DiPi Nantaise de 2007) d’une de mes interventions dans SPIP et j’ai bondi en y lisant le mot « publier » griffonné à cet endroit là... Car c’est aujourd’hui un autre outil, célèbre et effectivement pas mal, qui propose l’accès facilité à la publication évoqué sur ce croquis vieux de 3 ans, grml.

Cette rencontre SPIP a souffert d’un défaut de compte-rendu [1], ce qui n’a pas permis de bien partager au retour les idées qui y furent exprimées et discutées. Sur les photos de l’époque, nous avions l’air d’enfants : peau lisse, regards d’anges, rêves d’avenir. C’était il y a trois ans. Entre temps, on en a pris plein la tronche.

Comme on me tire épisodiquement la manche depuis pour me demander pourquoi ces « premiers pas » ne sont toujours pas dans SPIP sans que je puisse apporter d’autre réponse qu’un soupir contrit accompagné d’un geste agacé de la main et que les nouveaux venus dans SPIP se demandent de quoi il s’agit... je réalise qu’il est peut-être temps d’en reparler pour repartir de l’avant.

C’était au printemps 2007. Nous nous demandions comment faciliter le rapport utilisateur dans SPIP et je notais la réflexion qui émergeait de la discussion collective, sous la forme d’un storyboard fonctionnel.

Voici ce que j’ai très vraisemblablement dit tout en dessinant ces écrans sur le paperboard :

  1. Installation
    L’installation de SPIP n’est pas particulièrement compliquée... pour qui dispose d’un espace d’hébergement avec base de données MySQL et des codes d’accès FTP et MySQL assortis, ce qui élimine la plupart des internautes et le réserve aux seuls webmestres, nous sommes d’accord.
    Pour que SPIP soit plus accessible sur ce point (et redevienne effectivement accessible à tous et toutes comme on le prétend encore parfois), il faudrait proposer un espace web avec des sites SPIP pré-installés, qui permette à n’importe quel internaute de se créer son site en quelques clics, sans manipuler de fichiers. SPIP n’a pas vocation à faire plateforme de blogs, mais il y a tout de même des expérimentations en ce sens [2].
  2. Configuration / Identité du site
    Le nombre de sites SPIP publiés sur le Web et qui s’appellent encore « Mon site SPIP » parce que leurs responsables n’ont pas su modifier le nom par défaut est assez révélateur des difficultés rencontrées par les utilisateurs. Personnellement je ne comprends pas comment on peut prétendre utiliser un outil informatique sans jamais avoir cliqué le bouton « Configuration », mais j’ai certainement une approche de débrouillarde avertie, non représentative, la majorité des internautes étant bien plus néophytes, rappelons-le. Du coup, pourquoi ne pas conclure l’installation de SPIP en enchaînant sur la configuration ?
    Une fois l’installation terminée, plutôt que de se retrouver en page d’accueil de l’espace privé de SPIP sans savoir par où commencer, parce que c’est vide et sans indication, on devrait plutôt passer par l’écran de configuration qui permet de baptiser le site (nom, logo, descriptif, URL, etc.). Il semble évident de commencer par là : donner un nom au site que l’on vient de créer, avant toute autre chose !
    Ce n’est pas très difficile à mettre en œuvre puisqu’il suffirait d’atterrir sur l’actuelle page ?exec=configuration ou, plus idéalement, sur une page ne contenant que le premier panneau de celle-ci (« Identité du site »). Cette modification très simple nous épargnerait d’avoir sans cesse à répondre à cette question récurrente des forums de SPIP (par exemple), activité qui ne me passionne pas du tout [3].
    Mieux : cette étape de déclaration de l’identité du site devrait être incorporée à l’install, pour en constituer le dernier écran, se terminant par le choix entre « Poursuivre la configuration » ou carrément « Publier » dès maintenant. Plus précisément, à cette étape, passé le tunnel de l’installation, on peut :
    • poursuivre la configuration du site :
      • en affichant les différentes pages de cette partie de l’espace privé, comme avant (mais il faudrait tout de même les rendre toutes accessibles depuis la barre de navigation dédiée [4]) pour paramétrer les contenus, régler les forums, etc.
      • passer au réglage de l’apparence du site grâce à de nouvelles étapes (ci-après).
    • publier ! Bien que ce mot ne soit (sur cette photo) mentionné qu’à partir de la troisième étape, l’accès rapide à la publication devrait être proposé dès maintenant (et en permanence ensuite, où que l’on soit). En effet, une fois nommé, le site existe et on peut donc commencer à y publier. Il faudrait un lien direct vers le formulaire de création d’article, dès ces étapes post-installation, sans qu’il faille aller le chercher dans les menus de l’interface et sans autre manipulation préliminaire : créer une première rubrique pour y ranger les articles n’est vraiment pas le souci de l’utilisateur à ce moment-là. Ça devrait même être un gros bouton « Publier » pas du tout discret. Osons ! N’oublions pas que SPIP signifie système de publication !
  3. Habillage CSS de la dist
    Cette étape de configuration de l’apparence du site depuis l’espace privé pourrait être, a minima, un choix entre différentes feuilles de styles CSS appliquées aux squelettes par défaut [5]. Pour bien faire il faudrait changer la dist, qui se voulait jusqu’alors simplement pédagogique, pour qu’elle soit davantage prête à l’emploi, voire même modulaire et paramétrable (autant dire usine à gaz). On perdrait sensiblement en compréhension du code par défaut...
    On pourrait imaginer aller jusqu’au sélecteur de thèmes graphiques comme le proposent d’autres outils de publication plus simples que SPIP qui, contrairement à ceux-ci, n’impose pas de gabarit de référence. Cela nécessiterait une gestion précise, bien que complexe, des compatibilités entre les habillages graphiques et les différents squelettes distribués... Il existe quelques pistes expérimentales, mais aucune approche satisfaisante pour l’instant [6].
  4. Choix des squelettes
    En plus de la galerie de thèmes graphiques, on devrait aussi permettre de choisir les squelettes du site directement depuis l’espace privé, soit parmi tous les squelettes distribués (en les chargeant depuis SPIP-Contrib ou depuis un « placard à squelettes »), soit parmi une présélection de squelettes typiques (blog, album, etc.). Tous les thèmes n’étant pas compatibles avec tous les squelettes, comment éviter de trop tâtonner par essai-erreur ? Dans quel ordre vaut-il mieux proposer ces deux dernières étapes ? Comment gérer les compatibilités de façon transparente pour l’utilisateur ?
  5. Les contenus ?
    Je ne me souviens plus de ce qui fut discuté en cinquième position... Sans doute de disposer, dès après l’install, d’un échantillon représentatif de chaque type de contenu (rubrique, article, brève, forum, etc.). Ce fut barré. Oublions ?
  6. Je publie !

Ce processus peut sembler aujourd’hui évident tant il est éprouvé par ailleurs sur le Web — si pas par vous-mêmes, par vos utilisateurs, n’en doutez pas. Cela nous donnait aussi un plan d’attaque. De retour de Nantes, chacun s’était mis à coder, plus ou moins frénétiquement, et ces « premiers pas » furent rapidement mis en chantier (Changeset 8952) mais supprimés un mois plus tard (Changeset 9205). Si nous reprenions ?

  • Premiers pas
  • Premiers pas
  • Premiers pas

Vos commentaires

  • Le 3 juin 2010 à 11:30, par izo En réponse à : On rêvait de publier avec SPIP...

    Ha la dipi... La grosse fracture dans ma vie. Je devais venir mais en quelques heures, j’ai perdu tellement de choses que je n’ai pas pu venir. :/ . Sinon, chouette rappel.

  • Le 3 juin 2010 à 11:57, par Cédric En réponse à : On rêvait de publier avec SPIP...

    Il est étonnant, avec le recul, de voir comment les fruits de cette discussion sont passés à la trappe aprés cette rencontre. Pourtant d’autres sujets discutés et présentés ont émergés (triangles dépliables, chargeur...).

    D’aucun pourraient se demander si le fait qu’il était porté par une femme (au contraire des autres) a pu participer de cette négation collective.

    La question n’est pas si innocente qu’il y parait ...

  • Le 3 juin 2010 à 14:07, par Romy Têtue En réponse à : On rêvait de publier avec SPIP...

    @izo : Ah mais oui, c’est vrai que tu devais venir ! Et que tu nous as beaucoup manqué !

    @Cédric : tu fais écho à cette photo et sa légende : il n’est pas toujours évident de capter l’attention d’une assemblée de Geeks disposant d’un ordinateur et d’une connection WiFi.

    En même temps, c’est une bonne surprise de découvrir, avec le recul, comment nous avons quand même avancé sur ces sujets, malgré le souvenir d’indifférence et/ou carrément de rejet qu’ils semblaient avoir suscité à ce moment ou consécutivement. Chaque chose en son temps :-)

  • Le 3 juin 2010 à 21:25, par Jacques Pyrat En réponse à : On rêvait de publier avec SPIP...

    Bien que n’ayant pas pu participer à cette rencontre, je me souviens que l’idée de faciliter le plus possible la vie des utilisateurs entrant dans SPIP m’a marqué.

    Du coup, je vois des plugins ou squelettes qui vont dans ce sens :

    • bandeau inclus une page qui n’affiche que l’identité du site
    • mutualisation permet de faire une nouvelle installation de SPIP sans accès FTP
    • skeleditor permet d’imaginer surcharger un squelette sans accès FTP
    • les extensions de SPIP 2.1 permettent de fournir une distribution incluant SPIP, des plugins, un squelette automatiquement installés
    • SarkaSPIP, Multiflex, SoyezCréateurs sont profondément personnalisables
    • SoyezCréateurs crée des articles d’aide et d’exemple dès son activation ; il paramètre aussi SPIP et certains plugins pour éviter d’avoir à le faire manuellement
    • ZenGarden permet de choisir des habillages pour ZPIP facilement
    • ...

    Donc, oui, tu as raison au niveau du Core de SPIP, mais ce qui gravite autour de SPIP me semble plein d’espérances.

  • Le 4 juin 2010 à 01:06, par Loiseau2nuit En réponse à : On rêvait de publier avec SPIP...


    # Les contenus ?
    Je ne me souviens plus de ce qui fut discuté en cinquième position... Sans doute de disposer, dès après l’install, d’un échantillon représentatif de chaque type de contenu (rubrique, article, brève, forum, etc.). Oublions ?

    Nôôôn on oublie rien du tout et en l’occurence, sur ce point tu as tout à fait raison ! C’est d’ailleurs Toggg qui avait quelque peu mené les réflexions autour de ce point avec le spip_loader amélioré qu’il couvait dans un coin (Kit-Spip de mémoire) et dont le but était de pousser l’install en préchargeant effectivement la base de donnée avec, à minima, une première rubrique et un premier article.

    L’idée était alors de donner dès le départ une idée un peu plus précise, contenu à l’appui, de ce à quoi ressemble un SPIP « out of the box » pour reprendre l’expression qu’il avait utilisé alors...

  • Le 4 juin 2010 à 10:36, par Valéry En réponse à : On rêvait de publier avec SPIP...

    En effet ce processus d’installation serait une amélioration très significative au système actuel. En ce qui concerne les « contenus », en effet il est intéressant dans une application qui est « vide » à l’installation, de proposer un échantillon de ce à quoi elle ressemblera une fois renseignée. Il s’agit d’orienter les utilisateurs et, lors de leur premier contact, de ne pas les démotiver. Ceci peut être avec un échantillon de contenu (il faut au minimum une rubrique pour commencer à publier d’ailleurs), celui-ci pourrait être quelques articles de type « tutoriel » sur la mise à jour du site. Il faudrait alors dans cette hypothèse avoir une coche dans le processus d’installation pour désactiver ce contenu par défaut (pour les utilisateurs avancés qui ne voudront pas s’en encombrer).

    Certaines applications proposent, plutôt que des échantillons de contenu, une image ou un texte spécifique lorsque aucune donnée n’est présente. C’est le cas par exemple dans Basecamp. Bien plus agréable pour un nouvel utilisateur qu’un écran vide.

  • Le 14 septembre 2011 à 18:09, par Romy Têtue En réponse à : On rêvait de publier avec SPIP...

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom