Mon nohohon vous sourit bien

13 décembre 2007,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Je déteste les bibelots décoratifs qui ne servent à rien d’autre qu’à prendre la poussière et emmerder la ménagère ; je déteste les gadgets pour des raisons similaires augmentées de la ringardise beaufisante qu’ils confèrent à qui les possède ; et je déteste les trucs high-tech inutiles qui excitent habituellement les geekets et geekettes. Non, je ne veux pas de magnets sur mon frigo, ni d’un service à thé tacheté noir et blanc façon peau de vache normande, ni d’une clé USB en forme de sushi, ni d’une boule à neige, pas même à Noël.

Et pourtant… j’ai craqué pour un nohohon. Sans doute est-ce parce que cela n’a rien à voir. Entre bouddha bienveillant et joviale bite à z’ailes, mon nohohon dodeline de la tête dès que le soleil brille. Car, doté d’un capteur solaire, le bonhomme réagit, comme la plupart des fleurs, à la lumière du jour, balançant la tête plus ou moins rapidement selon l’intensité de la source lumineuse, s’immobilisant progressivement à la tombée de la nuit, m’indiquant qu’il me faut moi aussi reposer. Il remplace avantageusement la plante — dont la fleur, s’ouvrant et se fermant au soleil, rappelle l’astre — que, n’ayant pas les pouces verts, je n’ai jamais su garder en vie.

Ce bidule n’aurait aucun intérêt s’il ne fonctionnait pas à l’énergie solaire qu’il valorise comme une girouette le vent ou une fontaine l’eau. Car les nohohons reprennent les principes du Feng Shui, discipline ancestrale chinoise qui permet de canaliser les forces de la nature afin d’apporter prospérité, santé et harmonie dans nos vies. Tout à fait futile, mais mignon et joyeux, mon nohohon force le sourire.

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Vos commentaires

  • Le 7 octobre 2009 à 16:52, par Romy Têtue En réponse à : Mon nohohon à Paris

    De retour à Paris, mon Nohohon s’installe à la fenêtre, se réjouissant de la vue sur les toits de zinc…

  • Le 19 octobre 2009 à 00:20, par willybrousse En réponse à : Mon nohohon à Paris

    Ce nohohon que tu nous présente, quoi qu’on en dise, c’est un bon truc qui ne sers pas à grand chose à par faire hurler la ménagère. C’est le tamagoshi des temps modernes ;)

  • Le 19 octobre 2009 à 00:49, par Romy Têtue En réponse à : Mon nohohon à Paris

    Mais ça n’a rien à voir ! Un tamagoshi use des piles et réclame l’attention et les soins de son malheureux acquéreur tandis qu’un nohohon s’oublie là et réagit comme une fleur au soleil, sourit et dodeline, pour réjouir qui le croise du regard.

  • Le 19 octobre 2009 à 09:09, par willybrousse En réponse à : Mon nohohon à Paris

    Bien sûr que le fonctionnement n’est pas le même et heureusement d’ailleurs, mais le concept c’est encore un truc qui ne sert à rien et qui vient du pays du soleil levant ... Selon moi bien sûr. Si ça rend heureux les possesseurs de cette grosse guimauve qu’on oubli sur un coin de meuble, alors tant mieux. Néanmoins, rose ...

  • Le 19 octobre 2009 à 10:27, par Romy Têtue En réponse à : Mon nohohon à Paris

    Non, c’est le concept qui diffère justement. Par contre, ils ont bien en commun d’être des objets nippons en plastique. Tout comme mon tapis de souris et mon radio-réveil. Tu boycotte le Japon ?? ou le plastique ? ou ce qui fait sourire ?

  • Le 19 octobre 2009 à 12:14, par loïc m. En réponse à : Mon Nohohon vous sourit bien

    pour information, où as-tu acheté ton nohohon ?
    directement en import depuis le Japon ?

    Je ne connais que ceux de mageekstore et je trouve le tien plus original ;) (hors mis la couleur pour moi...)

  • Le 19 octobre 2009 à 12:30, par Romy Têtue En réponse à : Mon Nohohon vous sourit bien

    À Paris, dans un bête magasin de gadgets, le genre de boutique où je ne mets habituellement pas les pieds. Je ne me souviens pas du prix, mais c’était moins que les 20 € annoncés sur certains blogs, car je n’aurais pas accepté de payer ça aussi cher.

  • Le 19 octobre 2009 à 12:44, par loïc m. En réponse à : Mon Nohohon vous sourit bien

    je vais essayer de me dégoter une boutique dans le genre sur Lyon alors ;)
    Je cherche le modèle identique au tien, mais en vert...

  • Le 20 octobre 2009 à 10:17, par willybrousse En réponse à : Mon Nohohon vous sourit bien

    Non, je ne boycotte pas le Japon, ni le plastique, ni ce qui fait sourire. Je voulais juste réagir sur ce qui me paraissait contradictoire à savoir que d’un coté tu dis que tu détestes les bibelots qui ne servent à rien, les trucs qui trainent mais que tu en as un quand même. Le fait aussi que cela soit Feng Shui parce que cele fonctionne au solaire ...
    C’est juste mon opinion, mais pour moi c’est un gadget de plus qui sert à rien. J’en ai aussi des trucs qui servent à rien mais que j’aime bien, hélas.

  • Le 21 octobre 2009 à 00:49, par Romy Têtue En réponse à : Mon Nohohon vous sourit bien

    Au fond du jardin de feu mon grand’père, il y avait, planté sur un piquet, un vilain petit avion à hélice. À première vue, ce n’était qu’un gadget, une fantaisie de jardinier, qui ne servait à rien.

    L’hélice tournait dès qu’il y avait un peu de vent. Mais il suffisait de sortir tâter l’air pour le savoir, ou d’observer le mouvement des feuilles dans les arbres, me direz-vous... Ce n’est pas si simple.
    En fait, cet avion faisait la traduction pour l’humain, lui rendant le vent plus explicite, et lui permettant de l’apprécier depuis l’autre côté de la fenêtre, sans se déplacer. À son âge, la vue baissant et les genoux faiblissant, c’était appréciable. Ça lui permettait sans doute de s’imaginer encore sentir le vent.

    Le nohohon, c’est pareil : je vois bien qu’il y a de la lumière, mais la vitesse de son balancement de tête me la rend encore plus perceptible, sans que j’ai besoin de m’approcher de la fenêtre pour juger du ciel.
    Ce n’est pas aussi précis qu’un cadran solaire ou une station météorologique, et ça tombe bien car je n’ai pas besoin de trop de précision. J’apprécie surtout le contact qu’il me permet d’entretenir avec l’un des éléments naturels.

    Comparativement, je ne vois pas quelle utilité peuvent avoir un tamagoshi ou un tasse en peau de vache...

  • Le 23 octobre 2009 à 18:00, par Stéphane Deschamps En réponse à : Mon Nohohon vous sourit bien

    Cela dit si on n’a pas encore de service à thé ou qu’on est aussi prompt que moi à dépareiller les services en testant la pesanteur et la résistance au choc, on peut bien prendre le service suivant en motif peau de vache après tout... :)

    Cela dit je suis moi aussi fasciné par ces pièges à poussière (qu’on trouve aussi chez Virgin Megastore, pour répondre à Loïc) mais j’ai su résister. Fier, fier.

    Mon Nohohon à moi c’est une chatte de 15 ans qui se vautre dans les rayons de soleil avec délectation. Le seul moment où je la trouve réellement sympathique, d’ailleurs !

  • Le 24 février 2012 à 20:40, par leslie bouba En réponse à : Mon nohohon vous sourit bien

    Moi j ai acheté le mien sur www.fleursolaire.fr et j’en suis très contente :)

  • Le 31 mars 2012 à 22:18, par Didier En réponse à : Mon nohohon vous sourit bien

    Oui effectivement y en a sur http://www.fleursolaire.fr/Nohohons-solaires-cbhaaaaaa.asp
    Bon achat à tous !

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom