romy.tetue.net

Conception web, UI et UX,
sémantique, ergonomie et accessibilité.


Mon minimum vital

23 mai 2009,
par Romy Têtue


Étant souvent en transit ces deux dernières années, presque SDF, je me suis rendue compte, à force de changer d’endroit, que plusieurs petites choses m’étaient si indispensables que je m’empresse d’aller les acheter quand elles manquent, que je sois en week-end chez des amis, chez moi ou temporairement installée dans un appart. Et comme je n’ai pas encore fini de bouger, je me suis amusée à les lister. Finalement, il ne m’en faut pas tant que ça, pour me sentir bien et « chez moi ». Voici donc à quoi doivent s’attendre mes prochains colocataires.

  • Radio France-info au réveil puis sous la douche, sinon ça va pô :-P
  • Sachets de thé Lipton Yellow (chu accro punaise !), du sucre blanc, un grand bol (et une bouilloire électrique ?)
  • Du muesli ordinaire, pas trop sucré, sans banane ni noix de coco
  • De l’Antésite (réglisse-anis), sinon j’oublie de boire
  • Un grand pull chaud et un pyjama confortable (c’est-à-dire : pantalon mou + nuisette + gros sweat) pour coocooner
  • Des chaussettes chaudes et une paire de mules confortables comme des Birkenstock, mais plus plates et légères
  • Dans ma minuscule trousse de toilette de voyage, qui est devenue celle de tous les jours :
    • brosse à dents souple et dentifrice
    • gel douche neutre, si possible pour corps et cheveux (sinon shampoing séparé)
    • déodorant (en crème ou pain solide)
    • crème pour le visage (échantillons divers, ça prend moins de place qu’un flacon)
    • coupe-ongle et ciseaux
    • pansements à découper (car les bobos ont la fâcheuse manie de n’avoir jamais la même dimension)
  • Ma serviette de rando à séchage rapide, légère, compacte et absorbante
  • Vêtements et sous-vêtements
  • Une paire de baskets et, pour l’été, des nu-pieds
  • Quelques breloques : boucles d’oreilles, collier et bague
  • Indispensable pour travailler :
    • connexion Internet, de préférence WiFi et haut-débit
    • mon ordi avec son alimentation
    • une souris et son tapis, pour éviter la tendinite du trackpad
    • un dossier avec toute la paperasse en cours
  • De la lecture : romans, contes et légendes, magazine informatique, BD ou beau livre d’art contempo, de cuisine ou d’archi
  • Carnet de papier blanc, crayons et Post-it
  • Mon téléphone portable, sans oublier son chargeur
  • Un plan de Paris
  • Baladeur musical et ses écouteurs [1], indispensables pour s’isoler des gens bruyants dans les transports
  • Baume à lèvres neutre et crème pour les mains, que j’ai parfois fort sèches
  • Mon petit sac en bandoulière, dont je vous épargne la liste exhaustive du contenu (agenda, chéquier, carte d’identité, calculette, clef USB, cartes de visite, mouchoirs, etc.)
  • Stick de MigranelMon indispensable petite pharmacie anti-migraines : Vicks, Migranel, Nurofen, Vogalib, Lutéran et Euphytose avec les prescriptions médicales correspondantes, toujours sur moi
  • Un foulard ou écharpe (même en été) contre les maux de gorge, la nuque raide et les torticolis
  • Mes lunettes de soleil (même en hiver) pour des raisons similaires
  • Pour mes repas, des trucs individuels et rapides à préparer :
    • Fruits et légumes à croquer : carottes, pommes bios, petites tomates, litchis, brugnons, avocats, sucrine, etc.
    • Pain aux graines ou galettes aux céréales
    • Tartinades : chèvre frais, houmos ou pâté végétal
    • Graines à grignoter : graines de courges, noix ou graines germées
    • Sauce soja ou vinaigrette olive-balsamique (mignonnettes A l’Olivier, hmm)
    • Grande assiette calotte pour mélanger tout ça et petit plateau pour ne pas foutre des miettes partout
    • Un torchon, un (grand) couteau de cuisine et un économe
  • Et quand je dors plus de 5 jours au même endroit : ma peluche fétiche et un vieux tee-shirt tout doux pour mettre sur les yeux pour faire le noir (rigolez pas)
  • Pastilles pour la gorge, sans sucre (Drill)

Stylo Bic noir

C’est tout. Non, il ne manque rien dans ma liste : ni chocolat, ni TV, ni tampons, ni maquillage, ni parapluie, ni clopes, ni café, ni yaourts, dont je me passe fort bien. Si je m’installais, il faudrait ajouter : une photo à accrocher au mur, mon petit bouddha, mon parfum... mais c’est une autre affaire, celle d’un déménagement, que j’espère prochain. Et vous, quels sont vos trucs indispensables ?


Voir aussi, c’est très fifille mais toujours rigolo : Le sac des filles, un blog où les filles vident littéralement leur sac. Et pour, au contraire, se désencombrer, voici un forum dédié à la simplicité volontaire.


[1] Avec du gros son : Led Zeppelin, Chemical Brothers, Gorillaz et la compil Toxic. Yeh !

Voter pour cet artice sur hellocoton.fr Netvibes Del.ico.us

Vos commentaires

  • Le 23 mai 2009 à 20:11, par Maïeul Gravatar En réponse à : Mon minimum vital

    hihi,

    c’est très rigolo, ca fait vraiment, sans vouloir te vexer, « société de consommation »...

    moi ce me fait penser à ces jeux qu’on fait avec des gamins où on leur demande l’unique objet qu’ils emmenerait s’ils étaient sur une île déserte...

  • Le 23 mai 2009 à 20:34, par Romy Têtue Gravatar En réponse à : Mon minimum vital

    Bin... c’est le contraire : le propre de la « société de consommation » c’est de consommer plein de trucs dont on n’a pas vraiment besoin, alors que j’ai listé ici les trucs qui me sont indispensables... et quand j’y pense, je commence à en avoir marre que tout ça tienne dans un petit sac de voyage, que je me trimballe partout comme si j’habitais nulle part.

    Imagine : si demain, tu devais t’installer, temporairement, dans une autre ville et y poursuivre ton activité et ta vie, que mettrais-tu dans ton sac, de quoi aurais-tu besoin ?

  • Le 24 mai 2009 à 01:06, par Mat.Webmiss Gravatar En réponse à : Mon minimum vital

    J’en profite donc pour prévenir mes futurs colocataires, dont je ne désepère pas de faire la connaissance prochainement !

    • Mon ordi, ou au pire, mon disque externe, avec plein de musique, la framakeys et des fichiers à bidouiller. Connexion internet, oui, sinon je sais plus rien faire. Mon téléphone, même si j’appelle très rarement, je suis accro aux sms. Mon lecteur mp3 avec mon gros casque.
    • Pour craner : du gel pour ma crète, des badges et ma ceinture à clous - et mascara et rouge à lèvres, c’est rare mais quand même.
    • Du café, du tabac, des feuilles - et les briquets que j’aurais glané dans la journée. Un stylo et mon calepin. Au moins un bouquin (en ce moment, Jeff Noon et Catherine Dufour, je suis amoureuse). De l’efferalgan pour les lendemains difficiles. Du Léxomil pour pas avoir peur de l’insomnie.
    • Côté frigo, en cas d’urgence : rillettes et/ou fromages, eau-qui-pique et/ou bière (1664 de préférence), carottes, pommes, crèmes caramel.
    • Dentifrice, brosse à dent, gel-douche, déo, crème hydratante. Au moins une paire de chausettes, un slip/string/caleçon, un t-shirt.
    • Mon pass navigo. Quelques sous , CB - et papiers, quand j’aurais réussi à les récupérer.

    (et en fait, j’ai déjà au moins la moitié de tout ça dans le sac que j’ai toujours avec moi)

  • Le 25 mai 2009 à 10:29, par Maïeul Gravatar En réponse à : Mon minimum vital

    Romy : justement, je trouve que cela fait déjà beaucoup ...

    après, je suis comme toi. Et puis chacun bascule le degres de « société de consommation » à son niveau. Il y a des gens qui trouvent certaines choses plus indispensables que d’autres.

    Bon, moi j’embarquerai :

    • une carte de bibliothèque (d’une faculté)
    • un Bailly
    • une bible (et ouais, c’est mon activité) en Français et un NT en grec.
    • un ordi
  • Le 25 mai 2009 à 10:50, par Romy Têtue Gravatar En réponse à : Mon minimum vital

    Et rien pour te laver et te vêtir ??

    L’unique objet que j’emmènerais sur une île déserte, ce serait un dictionnaire. Mais pour vivre dans le monde réel, il me faut aussi de quoi travailler, manger, dormir et rester en bonne santé. Je ne vois rien de superflu là-dedans.

  • Le 25 mai 2009 à 10:56, par Stéphane Deschamps Gravatar En réponse à : Mon minimum vital

    Hé hé hé.

    J’ai été en transit comme ça, il y a dix ans. Effectivement on apprend vite à ne prendre que l’essentiel.

    Sauf qu’à l’époque mon essentiel incluait un 19 pouces de 25 kilos. :)

  • Le 25 mai 2009 à 11:05, par Romy Têtue Gravatar En réponse à : Mon minimum vital

    Ouh mon pauvre ! Ça n’a pas du arranger l’état de ton dos !

  • Le 4 juin 2009 à 14:30, par lpg Gravatar En réponse à : Mon minimum vital

    Excellent article et bien drôle Romy. Pour avoir fait transit volontaire puis errance forcée, j’ai gardé la réputation de la fille au gros sac :D. Quand tu fais escargot maison sur le dos faut rationaliser. C’est marrant de voir les similitudes.

    Dans ce sac pleins de trucs de ta liste mais aussi trucs hygiéniques because règles modèle chute du niagara, c’est reloud, au final option keeper pour la nuit quand sanitaires sont convenables, sinon barricades avec la serviette absorbante et le reste en quadruple épaisseur - tâcher le canap en tissu c’est vraiment naze et gênant.

    Le coupe ongle c’est un objet indispensable, un couteau suisse aiguisé aussi, l’ipod avec un GROS casque pour s’ isoler, la loupe avec led éclairante pour lire sans faire chier personne dans le même cas - ça c’est la vraie révolution de ma vie. Avoir deux paires de lunettes, je fais aussi, mais les boitiers sont peu robustes, et encombrants, si tu as une autre solution, fais signe.

    Le plan de ville détaillé est incontournable c’est clair : c’est bien quand tu dois aller dormir chez les potes ou potes de potes mais c’est où ?. Dessus marquer tous les wi-fi ouvert, bibliothèques et bars tranquilles où travailler.

    L’autre innovation de cette période que j’ai gardé c’est le gros cahier sans ligne qui sert de dossier pour tout : suivi de projet, trucs à faire, bloc note, agenda, gribouillis, croquis...

    Les trucs vraiment chiants : l’ordi et accessoires trop lourds, la bouffe, le lavage des habits. Manger correctement c’est assez galère, trimballer la nourriture aussi, les lavomatics ça fait perdre beaucoup de temps. Le téléphone : choisir impérativement un modèle avec batterie longue durée, c’est plus cher mais ça simplifie la vie.

    Ce que je ne regrette pas : les petits dèjs au Prince de Lu et café lyophilisé, le thé en sachet — Lipton quand même c’est l’horreur, prendre du bon thé en sachet je me suis quand même accordé ce luxe, pour la fin de journée se faire un peu de bien avec un bon rooibos pas agressif bonheur — remettre trois fois les même chaussettes parce qu’oubli de paire, se sentir de trop, les containers de stockage, la liste des codes à retenir et cette impression de n’être jamais nulle part vraiment posée, même chez les copains les plus gentils et adorables, même quand tu as un tiroir, même si en fait rien ne manque.

  • Le 4 juin 2009 à 16:18, par Romy Têtue Gravatar En réponse à : Mon minimum vital

    Héhé, chienne de vie !

    • Les ragnagnas, c’est pas obligatoire : prendre la pilule en continu permet d’alléger le sac et simplifie drôlement la vie !
    • Boîtiers rigides pour les lunettes, c’est indispensable, surtout quand on est miro comme moi : on ne prend pas le risque de péter sa monture à verres spéciaux qui coûtent la peau du cul !
    • Oui aussi au cahier sans ligne qui sert à tout ! Le bloc sténo, format A5, à spirale, est le plus pratique : papier blanc uni, feuilles nombreuses et la spirale gène moins la main qui écrit que toutes les autres reliures et permet de tenir le carnet en dépit du bon sens et de tirer profit de toute la surface de la feuille :-)
    • J’ai de mini écouteurs, mais je regrette à chaque usage de n’avoir pas investi dans un casque isolant :-(
    • J’ai oublié un indispensable : les boules Quies !!

    Mais quand même... qu’est-ce que j’aspire à arriver quelque part, poser mon sac et pouvoir étaler tout son contenu, et même plus, dans un vrai « chez moi » !

  • Le 7 juin 2009 à 19:41, par lpg Gravatar En réponse à : Mon minimum vital

    La pilule en continu : mon foie (ma vésicule en tout cas) n’y survivrait pas !

  • Le 27 juillet 2009 à 03:05, par VALERIE Gravatar En réponse à : Mon minimum vital

    alors moi franchement je sais pas comment vous faite ! moi j ai besoin de mon grand confort : drap en satin, bluewintv, iphone , mes 3 chats et mes deux chons avec moi, mon appareil de massage, mon mini jacusi pour ma baignoire, ma superbe machine nespresso, ma playstation, mon nintendo ds et j en passe... et surtout d habiter toujours au meme endroit

  • Le 11 octobre 2011 à 23:16, par Natacha Gravatar En réponse à : Mon minimum vital

    Ah moi aussi j’ai besoin de mes petits plaisirs partout où je vais. Il y a certains pays où il est impossible d’avoir du pain mangeable ou un café potable : ça peut vite être l’enfer pour une fille !

Un message, un commentaire ?


Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom