Niveau d’utilisabilité minimum

Développer de façon immédiatement utilisable

26 mars 2014,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Le développement de produit — entendre par là n’importe quel truc qu’on produit, qu’on fabrique, et pas strictement un produit commercial — n’est pas aisé et nombreux échouent. La raison la plus fréquente est tout simplement qu’on ne construit pas le bon produit. Pourquoi ? Parce qu’entre le moment où l’on commence et le moment où l’on achève, des erreurs de fabrication ou même de conception n’ont pu être corrigées, ou tout simplement parce que le besoin a évolué entre temps.

C’est le risque quand on se forme une vision exacte de l’idéal à atteindre, qu’on se représente trop parfaitement ce qu’il faut fabriquer, et qu’on s’y prend par étapes, méthodiquement, avec une roadmap (feuille de route), en construisant morceau après morceau comme dans une chaîne de montage automobile. Il en va ainsi du développement logiciel, selon une méthode appelée « cycle en V ». Ces longs développements sont se révélés inadaptés aux projets web, dont les technologies évoluent si vite, qu’elles sont dépassées avant la fin du développement.

Niveau d’utilisabilité minimum

Mais surtout, cette approche perfectionniste ne convient pas dès lors qu’il s’agit de construire une interface applicative ou un service en ligne, bref dès lors qu’il y a des utilisateurs. En effet, ceux-ci n’attendent pas la perfection, mais un service ou un outil utilisable, qui leur rendent le service attendu, dès maintenant. Si vous avez besoin de vous déplacer plus rapidement qu’à pied, que choisissez-vous entre un skateboard immédiatement utilisable et la promesse d’une voiture livrée dans plusieurs mois ? Un tient vaut mieux que deux tu l’auras… Vos utilisateurs n’attendront pas que la voiture soit construire pour commencer leur voyage !

Plutôt que de construire un produit parfait, qui n’est pas fonctionnel tant qu’il n’est pas assemblé, adoptez une approche agile, qui consiste à développer un produit minimal mais immédiatement utilisable, amélioré ensuite, par des cycles courts successifs. Le skate augmenté d’un guidon devient trottinette, puis bicyclette, etc. Pour y parvenir :

  • prototyper tôt, même si c’est avec trois bouts de ficelle ;
  • ne pas déployer à une date prédéterminée, mais que si un niveau d’utilisabilité minimum est atteint ;
  • une fois en service, corriger et améliorer sans cesse ;
  • ne pas perdre l’utilisabilité en court de route.

Au delà du développement informatique, cela vaut pour tout ce que nous construisions. Commencer petit, mais utilisable maintenant, pour répondre de suite au besoin. Autrement dit, plutôt que de vous lancer dans l’édification d’un château (en Espagne), plantez un millier de tentes.

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom