Ne mettez pas de rouge pour les femmes !

8 mars 2013 : je vois rouge…

4 mars 2013,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Des hommes en talons, avec rouge à lèvres, perruque… pour défendre les femmes ? Ne soyez pas ridicules !

Bientôt le 8 mars et déjà commence le bal des faux-culs, d’abord avec les hommes en talons hauts de Marie Claire, puis avec cet appel à se barbouiller de rouge à lèvres. Pourquoi ? 250 femmes violées par jour en France, ça fait une toutes les 6 minutes. Mettez du rouge a pour objectif de faire reculer ces chiffres. C’est bien connu, le rouge à lèvres fait tant pour les droits des femmes ! Un coup de lipstick et pschitt, un viol de moins ! Quel effort, messieurs ! Et quelle efficacité !

Si la cause est louable, l’opération est d’un ridicule achevé au degré zéro de l’engagement. Inefficace et même plus, contre-performante, puisqu’elle ne fait que renforcer le préjugé selon lequel les femmes, ces petites choses charmantes mais si vulnérables, auraient besoin d’être défendues :

« Je suis un homme. Si une femme se fait agresser devant moi, je m’engage à prendre sa défense. »

Tout dans cette phrase est à gerber. À commencer par la formulation passive, où la femme « se fait agresser », comme elle se ferait… coiffer, par exemple ? En passant par la ré-affirmation préalable de la virilité, « je suis un homme », comme si le poncif du rouge à lèvres mettait à mal le stéréotype masculin. Cette initiative est bourrée de clichés sexistes. La suivre montre surtout que vous n’avez pas réfléchi.

Le problème, le vrai, n’est pas de protéger les femmes. Mais de faire cesser ces violences. D’aider celles qui sont victimes, de condamner les agresseurs et d’éduquer à des comportements non-violents. Pourquoi attendre lâchement, comme le dit cette phrase, qu’une femme se fasse agresser, et d’en être témoin, pour s’engager ? Pourquoi ne pas lutter plus efficacement, c’est-à-dire contre les violences machistes ? Mais ça semble trop demander. Se travestir un chouïa, le temps d’une photo, passe encore, mais faut pas pousser. Or nous ne voulons ni violeurs, ni chevaliers blancs.

Notez bien qu’aucun appel à soutenir une des structures d’aide aux victimes, qui sont sur le terrain depuis des années, œuvrant concrètement, n’est relayé. Contrairement à ce qui est annoncé, le but n’est pas de changer les choses. À quoi servent donc ces initiatives à côté de la plaque ?

Au début du mois, le magazine Marie-Claire faisait poser des hommes célèbres en escarpins rouges au nom de « la lutte contre le sexisme ». L’opération « Mettez du rouge » est un flash mob destiné aux hommes qui prétend, sans rire, diminuer les viols. Enfin, « femmes en fête » est une initiative des cafés et restaurants qui proposent d’offrir une rose aux femmes…

Ne vous faites pas avoir, ce ne sont là que des opérations de communication opportunistes, initiées par des gens qui n’ont aucun intérêt à ce que les choses changent : par la presse féminine, par des commerçants en chaussures et cosmétiques, et par les restaurateurs soutenus par des grandes marques comme Heineken, Nestlé, Coca-cola, etc. qui se servent de cette journée comme prétexte à communiquer et redorer leur image de marque à peu de frais.

Alors s’il vous plaît, posez ce bâton de rouge à lèvres, aussi idiot qu’inefficace ! Les mecs réellement engagés contre les violences faites aux femmes portent le ruban blanc, depuis 1991, ou signent la pétition zéro macho, mais ne se ridiculisent pas en se maquillant pour se donner bonne conscience.

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Vos commentaires

  • Le 20 mars 2013 à 23:52, par quote En réponse à : 8 mars 2013 : je vous rouge…

    Je n’ai jamais lu un article dans un magazine masculin conseillant aux hommes de ne pas boire car ils pourraient violer. Jamais lu qu’un homme ne doit pas violer. Jamais lu que non c’est non. Apparemment le viol est commis par des extra-terrestres puisque, si son évocation est omniprésente dans la vie des femmes, elle est absente de celle des hommes.

    On apprend aux femmes à se protéger (en restant chez elles) apparemment il n’y a rien à apprendre aux hommes.

  • Le 6 mars 2014 à 23:53, par Romy Têtue En réponse à : Ne mettez pas de rouge pour les femmes !

    Et ils remettent ça en 2014 ! Cette opé sûrement partie d’une très bonne intention est une peau de banane glissée sur le chemin de la lutte contre la violence faites aux femmes tweete Catnatt. Elle ne permet pas de faire de pédago, elle permet juste ss trop se prendre la tête d’évoquer vaguement le sujet en occultant les ravages que cette violence cause & par là-même disqualifiant la colère des femmes.

    Lire aussi : « Mettez du rouge » : campagne sexiste, inutile et complètement à côté de la plaque, par Gaëlle-Marie Zimmermann : Pour faire baisser le nombre de viols et d’agressions envers les femmes, il suffit donc, quand on est un homme, de se déguiser en femme en exploitant des clichés, et de menacer d’user de violence pour contrer la violence d’autres hommes. En invisibilisant les femmes dans la foulée, évidemment. Femmes réduites à l’état de victimes passives et attendant qu’on vienne les sauver des griffes des méchants agresseurs.

  • Le 9 mai 2016 à 22:11, par Romy Têtue En réponse à : Ne mettez pas de rouge pour les femmes !

    Preuve s’il en fallait, qui montre combien cette campagne n’est que pink washing, permettant de se donner bonne conscience et bonne image sur le dos des femmes, le 8 mars 2016 le député Denis Baupin tweete une photo de lui, rouge aux lèvres… qui écœure les femmes qu’il a agressé sexuellement, qui sortent alors du silence pour l’accuser : « J’ai littéralement eu la nausée. Je me suis rendu compte que le fait de ne pas avoir parlé lui permettait de s’afficher ainsi. »

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom