Merde, on a la télé !

6 mai 2004,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Y’a un truc que je n’avais pas prévu avec la FreeBox, c’est qu’elle est tellement pas cher, on a tellement plein de choses pour peanuts, qu’on a même des choses qu’on ne voudrait pas : la télévision à domicile. Aïe. C’est pas bon pour moi ça.

C’était branle-bas-de-combat dans l’appart depuis quinze jours : des fils courraient partout au sol, pour raccorder toute cette basse-cour de petites machines informatiques, on s’y emmêlait les pieds, manquant d’écraser la FreeBox comme un vulgaire scarabée, tant et si bien que je n’avais pas pris conscience de l’arrivée de cette nouvelle bête. On a d’abord capté Internet. Puis le téléphone. Et la TV a traversé le couloir incognito, passant de la chambre de Virginie au salon. Elle fut raccordée, non sans mal d’ailleurs : on s’est un peu battu avec les fils pour pouvoir câbler tout ce beau monde.
Voici qui est fait, et Dame TV trône désormais en bonne place dans ce qui est devenu un coin salon aménagé expressément pour ne pas avoir à se tordre le cou pour contempler la chose.

On a la TV donc, et attention, pas n’importe quoi : les trois chaînes basiques, certes, plus une multitude d’autres dont je ne soupçonnais pas l’existence en si grand nombre. En effet, dans le doute (et/ou par curiosité), on a raccordé tous les câbles qui nous sont passés sous la main. Résultat : on a donc plein de nouvelles chaînes via la FreeBox (ça, c’est normal), et surprise : tout plein d’autres via... ce qui doit être « le câble ». Faut croire que le locataire précédent n’a pas résilié son abonnement, puisqu’on capte encore son panel de chaînes. Dans tout ça, pas moyen de capter les trois premières chaînes correctement.

Mais pourquoi tant de chaînes ??!?

Comment font les gens pour avoir tant de temps à perdre qu’on leur propose un si vaste choix de niaiseries !?!
Boaf. Je persifle, mais les choses ont dû évoluer et gagner en qualité depuis la dernière fois où j’ai daigné m’intéresser à la chose télévisuelle. La dernière fois ? pfff ! ça remonte à quelques années : à part un zapping méthodique à l’heure de pointe des pubs (je suis une publivore), je n’ai pas regardé grand chose sur le petit écran depuis très longtemps (et je suis toujours en vie).
Mon opinion étant ancienne, je devrais faire un effort et m’y intéresser avant de poursuivre ma critique.

Ce soir j’ai pu découvrir quelques chanteuses aux prénoms exotiques, (arabisants, américanisants, latinisants, surtout mélangeants) genre Chat qui Rat, Ma Dona, Ah bah et pourquoi pas Ha-ha ?! (j’n’sais pas orthographier ces bêtes-là), qui crient, pour la plupart, en se trémoussant du popotin. Certaines font cela très bien. À part ça : pas mal de filles dénudées, lascives, (et aucun mâle en vue, c’est pas intéressant), des taupes qui chaloupent leur anorexie (sur la chaîne spéciale mode et haute couture, ça existe) ; des bons vivants franco-français qui laissent présager un arrière-goût d’extrême-droite (chaîne des gourmets, spéciale gastronomie et terroir servi sur fond de carte de France et de tricolore à toutes les sauces) ; des pubs en boucle (si !) pour des voyages sur des îles paradisiaques et/ou tiers-mondistes, dans des ghettos pour touristes, avec piscine, golf et sanitaires trois étoiles, qui permettent de passer un séjour exempt de tout contact avec la populace locale et sans risque de dépaysement (chaîne spéciale tourisme et voyage)...
Faut-il vraiment poursuivre l’inventaire ? Faut-il vraiment que j’achète un programme au kiosque pour apprendre à dénicher l’aiguille dans la meule de foin, pardon, de purin ?

J’avoue, jai un problème avec la TV...

Dès qu’il s’en trouve une allumée dans mon champ de vision, je suis littéralement happée et je scotche. Faut dire que n’étant pas pas familière de ce débit d’images insensé, toute ma concentration est monopolisée. C’est précisément pour cette raison que j’ai toujours évité d’en avoir une dans mon environnement.
Ceci dit, j’aime bien son effet lavage de cerveau et ne rechignerais pas à quelques soirées pizza-zappette : vautrée sur le canapé dans un vieux pull informe (mais chaud), mes chaussettes, chips, crème de marron, anchois et zappette à portée de main. Un peu de régression infantile de temps en temps, ça devrait me faire le plus grand bien.
Je jubile d’avance à l’idée de me taper un bon vieux Derrick ou Colombo, ou la trilogie des polars du vendredi soir. Nan, ce n’est pas une blague : j’aime bien Derrick. Ça détend.

Voilà. Une nouvelle vie commence pour moi. Je vais enfin pouvoir comprendre quelque chose aux discussions entre collègues à l’heure de la pause. Et répondre à une de mes interrogations : la télévision est-elle réellement passionnante (dans ce cas je rate quelque chose), ou ne sert-elle qu’à fournir un sujet de discussion qui évite l’embarras de n’avoir rien à se dire ?

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Vos commentaires

  • Le 21 décembre 2006 à 05:11, par andré bézu En réponse à : Merde, on a la télé ;(

    rigolo cé mon first mail bien ton texte

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom