Lucida : fonte optimisée pour l’écran

23 décembre 2011, 10 août 2012,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Lucida est une famille étendue de police de caractères optimisée pour l’écran et l’impression, à la lisibilité remarquable.

Optimisée pour l’écran et l’impression numérique

La police Lucida est récente. Elle a été conçue en 1985 par Charles Bigelow et Kris Holmes, à une époque où les imprimantes et photocopieuses de qualité assez médiocre, et les écrans en basse définition, nécessitaient des caractères assez marqués, sans détails trop fins qui disparaitraient dans la grille. C’est dans cet esprit qu’a été créée Lucida. C’est une police optimisée pour l’affichage à l’écran et l’impression numérique. C’est ainsi que Lucida Sans Typewriter est 20 % plus économique à l’impression que la classique Courrier.

Lucida a notamment un gros œil (ou hauteur d’x) et paraît donc plus grande que d’autres polices (comme Times New Roman ou Baskerville) composées à la même taille. Ceci améliore sa lisibilité à l’écran, tant pour les interfaces utilisateur que pour la consultation de documents en ligne. Pour améliorer la lisibilité des mots composés en capitales plus fréquents dans les publications techniques (abréviations, emphases, etc.), la hauteur de capitale est légèrement plus basse que les hampes des minuscules. Enfin, les formes des caractères ont également été simplifiées et le contre-poinçon (intérieur des lettres « o », « a », « e » et « p ») est bien ouvert. Lucida reste particulièrement lisible dans les petits corps de texte.

Il n’est donc pas étonnant de la retrouver dans plusieurs systèmes et interfaces. Lucida Console est la police par défaut du bloc-notes de Windows XP et Windows CE. Lucida Grande est utilisé dans le système d’exploitation Mac OS X d’Apple, ainsi que Lucida Sans Unicode (très proche) sur le site d’Apple.

Famille étendue, multilingue et harmonieuse

Lucida compte un grand nombre de styles — avec et sans empattements, chasse fixe, script… — afin de varier les genres tout en conservant l’harmonie dans une même composition.

Il existe beaucoup de variantes de Lucida, dont des Scripts : Blackletter, Calligraphy, Handwriting ; des serif : Fax, Bright ; et sans serif : Sans, Sans Unicode, Grande, Sans Typewriter. Toutes ont la même hauteur d’x, la même hauteur de capitale, et une série similaire de graisses, ce qui contribue à préserver l’harmonie d’une page qui utilise différents styles de Lucida.

C’est une des premières fontes dédiée à l’écran à posséder un jeu de caractère étendu avec notamment des signes mathématiques [1], grecs, hébreux et autres symboles. La différence entre « Lucida » et « Lucida Grande » est tout simplement le nombre de caractères : la seconde est une police multilingue qui contient près de 3 000 glyphes, ce qui signifie que des langues aussi diverses que le cyrillique, l’arabe et le thaï peut être écrites dans cette police et maintenir un aspect cohérent.

Font stack Lucida Grande

Lucida Grande
Lucida est de plus en plus présente sur les postes des internautes, et peut être utilisée dans la composition des sites Web. Elle est présente sur plus de 90 % des machines Unix. Mac OS X inclut une fonte similaire, Lucida Grande, qui est une belle alternative à Verdana.

"Lucida Grande", Tahoma, Verdana, Arial, sans-serif;

Comme Facebook ci-dessus [2], Twitter, WordPress et d’autres ont déclaré « Lucida Grande » en premier choix, oubliant de déclarer « Lucida Sans Unicode » pour Windows et « Lucida Sans » pour Linux. Il faut au moins déclarer :

"Lucida Grande", "Lucida Sans Unicode", "Lucida Sans", sans-serif;

Il est nécessaire de préciser ces deux variantes car la Lucida Grande n’est pas présentes par défaut sur PC. Reste à ajouter une alternative à Lucida, par exemple :

"Lucida Grande", "Lucida Sans Unicode", "Lucida Sans", Geneva, Verdana, sans-serif;

Enfin, sur mon blog, où la belle Lucida Grande a depuis longtemps ma faveur, j’ai choisi :

"Lucida Grande", "Lucida Sans Unicode", "Lucida Sans", Helvetica, sans-serif;


[1] Bigelow & Holmes, en association avec le fournisseur TeX Y&Y, ont étendu la famille Lucida d’un jeu entier de symboles mathématiques TeX, en faisant ainsi une des rares fontes disponible pour TeX à fournir un ensemble de caractères textes et mathématiques complet.

[2] Exemple cité et corrigé dans Revised Font Stack en février 2010.

Partagez cet article :

Voter pour cet artice sur hellocoton.fr Netvibes Del.ico.us

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?


Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom