Le site vide de ma mutuelle

De l’efficacité d’un site web

22 septembre 2008,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Un classique : pour en savoir plus, vous êtes invité à consulter un site où… l’info est introuvable. Accueil sonore, barre de navigation peu explicite et moteur de recherche défaillant.

J’ai reçu un courrier postal de ma mutuelle complémentaire santé m’informant de la « création d’un réseau de 1 600 opticiens agréés », permettant de « bénéficier d’équipements de grande qualité, à des tarifs encadrés, sans avance de frais » et me conviant à consulter leur site ou les appeler pour en savoir plus. Myope comme une taupe, je suis évidemment intéressée et aimerais bien savoir s’il se trouve un de ces supers opticiens agrées dans la bourgade où j’habite. Autonome et indépendante, je préfère aller collecter cette info moi-même sur le site web de ma mutuelle plutôt que de contribuer à saturer leur standard téléphonique. Peuh !

J’en suis vite revenue au traditionnel téléphone, non sans me ressouvenir de la raison qui me fait habituellement préférer les PTT à Internet pour toute démarche quelque peu administrative : les sites web dédiés sont si peu pratiques qu’il vaut mieux faire comme s’il n’existaient pas.

J’ai perdu une heure pour obtenir ce renseignement simple — UNE HEURE ! — dont la première moitié, sur Internet, fut infructueuse et la seconde, au téléphone, fut certes aussi chronophage, mais plus fructueuse. Le mythe d’Internet qui fait gagner du temps en prend un coup. Voici comment je l’ai perdu, à buter sur des défauts du site.

La fanfare d’accueil fait fuir

À l’arrivée sur le site, je suis agressée par le son d’une émission vidéo qui démarre sans me demander mon avis, ce qui me pousse à cliquer frénétiquement partout pour la faire taire promptement afin de préserver mon ambiance de travail et les oreilles de mes collègues. Mais comme chaque rubrique présente le même genre de vidéo sonore intrusive, c’est une belle cacophonie que je produis finalement !

Page d’accueil du site de la MGEN

Mais… où trouver quoi ?

Je ne m’y retrouve pas dans le menu de navigation qui tressaute (bulles d’aide recouvrantes et furtives), c’est-à-dire que je ne sais quelle section consulter pour accéder à l’information recherchée. Les intitulés des premiers onglets « Solidarité » et « Efficacité » sont certes sympathiques mais peu explicites et ne me donnent pas la moindre idée de l’information qui me sera dévoilée si je les sélectionne…

Barre de navigation

C’est alors que j’avise un champ de recherche, annoncé en blanc sur gris clair (plus discret tu meurs), étrangement situé à gauche, à l’emplacement habituellement occupé par le logo de site, qui n’est pas absent, mais qui m’était lui aussi passé inaperçu.

Pfff… encore un moteur de recherche foireux !

Je saisis donc l’expression « opticiens agréés » dans le champ du formulaire de recherche, dans l’espoir de trouver plus rapidement que par la barre de navigation. Un message d’erreur sibyllin s’affiche à la place des résultats attendus…

Résultats de recherche

J’avais oublié que les administrations adorent se doter de moteurs de recherche aussi monstrueux (multi-fonctions et surpuissants) qu’inexploitables. C’est un grand classique sur ce genre de site.

Ce site serait-il donc vide ?

Mon expérience m’inviterait à ne pas tenter d’autre requête et à fuir expressément, mais pour bien faire, j’essaye encore, avec un seul mot cette fois : « opticien ». Je bondis de joie en découvrant, après le message d’erreur persistant et parmi ce qui semble être une liste de résultats de recherche, un hyperlien intitulé « Trouvez un opticien agréé près de chez vous ». Ayééééé ! Mais ce lien me conduit à une page atrocement vide, qui donne la sensation de se faire avoir à perdre son temps sur un site creux, maquillé de jolies couleurs, mais vide de contenu. J’abandonne.

Trouvez un opticien agréé près de chez vous

Qu’en conclure ?

Avant d’inviter des milliers d’adhérents et d’adhérentes à consulter l’information en ligne, il semblerait logique de vérifier non seulement l’existence, mais aussi l’accessibilité, de cette info en ligne. Mais se mettre un peu à la place de l’internaute est souvent la moindre des choses… qui manque à bien des sites.

Nous pouvons imaginer que ce scénario s’est reproduit une multitude de fois, contribuant à alimenter le trafic de ce site et peut-être rassurer à tord le webmestre : comme nous pouvons aisément le conclure à partir de cet exemple, trafic élevé et long temps passé sur le site ne signifient pas que le site est satisfaisant.

Enfin, calculons : si j’ai moi perdu une heure dans ma journée de travail, et que l’on multiplie ce temps par le nombre de personnes ayant eu la même démarche que moi… on obtient un nombre d’heures non travaillées assez impressionnant. Internet vous fait gagner du temps, pensiez-vous ? Que nenni. Les sites mal conçus font perdre du temps et de l’argent, non seulement au commanditaire, mais aussi à qui les utilise.

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Vos commentaires

  • Le 23 septembre 2008 à 09:36, par Pascale En réponse à : Le site vide de ma mutuelle

    Je me sens moins seule... Même mutuelle, même type de galère, j’ai fini aussi par téléphoner...

    Faudrait peut-être leur envoyer une invitation pour ParisWeb ? ;)

  • Le 8 octobre 2008 à 10:41, par Mag En réponse à : Le site vide de ma mutuelle

    Ah les joies des sites de la fonction publique ! Youpi ! Quand on cherche des infos sur les sites du gouvernement pour un texte de loi -concernant la démission des profs tiens, qu’on en parle, depuis j’ai trouvé- c’est le même topo, il faut garder en tête le sigle suivant DTTS => Démerde-Toi Tout Seul... Ce qui me fait penser que je dois en changer de mutuelle, justement ! Bon courage aux autres.

  • Le 14 octobre 2008 à 13:29, par Samy En réponse à : Le site vide de ma mutuelle

    Mag : la MGEN n’est pas un établissement public, lesquels en général ont des sites relativement bien foutus :)

  • Le 15 octobre 2008 à 11:22, par Mag En réponse à : Le site vide de ma mutuelle

    Certes, j’ai amalgamé, disons que c’est quand même la mutuelle qu’on te propose d’office quand tu es prof, et c’est aussi la sécu sociale des profs (inévitable pour le coup)

  • Le 15 octobre 2008 à 11:32, par Christophe C En réponse à : Le site vide de ma mutuelle

    Encore une réalisation de la part d’une « Agence Conseil en Communication Interactive » !

    Bravo pour cet article franc et constructif.

    Pour ma part j’ai reçu il y a peu un mail de coupon-réduction de la part d’un annonceur qui stipulait « voir conditions au verso ». Pas mal non plus :)

  • Le 27 octobre 2008 à 08:11, par AxeNet En réponse à : Le site vide de ma mutuelle

    Pour compléter le tableau, je vous invite à lire le joli laïus sur l’accessibilité (lien à droite dans le footer). Comme dans 90 % des cas, si le respect des normes W3C est annoncé, il n’est pas appliqué.

    Je n’ai peut être pas fouillé assez, mais je n’ai pas trouvé de page n’ayant pas au minimum 7 erreurs de codage si on se réfère aux standards.

  • Le 6 décembre 2008 à 15:16, par Felipe En réponse à : Le site vide de ma mutuelle

    Quand le moteur de recherche interne est pourri, il reste Google avec le magique « site : » ("opticien site:mgen.fr"). Mais quand l’info n’existe pas, il ne l’invente pas (encore), snif.

  • Le 6 décembre 2008 à 19:16, par Romy Têtue En réponse à : Le site vide de ma mutuelle

    Oui, enfin, bon, ce n’est pas parce qu’il existe de performants moteurs de recherche qu’on peut se permettre de faire des sites inconséquents qui font perdre leur temps aux braves gens :-P

    Dans ce cas, mieux vaut ne pas faire de site et optimiser sa communication physique, papier et téléphonique.

  • Le 21 août 2009 à 22:26, par Linda En réponse à : Le site vide de ma mutuelle

    août 2009 : la MGEN n’a toujours rien fait concernant la liste des opticiens agrées qui reste introuvable sur le net et qu’elle ne publie pas dans ses brochures d’adhésion. Je voulais adhérer car j’ai résilié mon contrat SMEREP, très mécontente de leurs services ; je vois que c’est la même galère avec la MGEN

  • Le 18 août 2014 à 10:45, par Maurice En réponse à : Le site vide de ma mutuelle

    Le site de la MGEN a clairement évolué à ce que j’ai pu voir. Es-tu toujours chez eux ou as-tu changé ? Je suis pour ma part artisan boulanger dans la région paloise. Un jour j’ai reçu le même courrier que toi de la part de mon ancienne mut, la MNRA.. Des infos introuvables, un répondeur qui sonne dans le vide... Le top quoi. Ca m’a clairement découragé. Maintenant j’ai souscris chez Yessod, en tant qu’indépendant je trouve qu’elle me protège au mieux, à moi et ma famille. Car je ne sais pas si vous êtes au courant, mais nous les artisans, en grande majorité nous n’avons pas droit à la couverture Pole Emploi aussi, donc je peux vous dire que notre mutuelle, on la choisit avec grande attention si jamais il devait nous arriver un soucis.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom