L’homme moderne est un héros qui s’ignore

19 avril 2001,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Je suis tombée raide amoureuse de l’homme moderne qu’est Frédéric Pompéani ! Il a ses permis auto-moto-bato-métro, et s’entraîne jour après jour dans l’espoir de devenir un véritable superman.

Frédéric Pompéani, comme Jean Le Gac, est un héros, mais un héros du quotidien, avec (ENFIN !) un peu d’humour : loin de cet art contemporain glacial, épuré, conceptuel, loin de ce quotidien blafard, nombrilisme et vain... Vrai héros de la vie quotidienne, il nous narre ses exploits par le menu. Lui qui cumulait les amendes à la RATP, a fini par s’y faire embaucher pour conduire les rames de métro... il cumule maintenant les excès de vitesse sur les rails ! Et de retour chez lui, il ne cesse de relever les défis de la vie de tous les jours, de battre ses propres records de vitesse pour se laver, s’habiller, descendre les six étages, changer le bébé... Il ne craint pas la concurrence : avis aux amateurs, à ceux qui peuvent faire mieux !

Oh oui mon Fredo ! tu y es presque : tu seras bientôt un really superman, et moi je serais ta wonderwoman ! Je t’aime, je t’aime !

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom