L’accessibilité en 4 principes

14 janvier 2010,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Les critères d’accessibilité des WCAG 2.0 se répartissent en 4 grands principes, qui sont : perceptible, utilisable, compréhensible, robuste.

Principe 1 : perceptible (perceivable)

L’information et les composants de l’interface utilisateur doivent être perceptibles, c’est-à-dire présentés à l’utilisateur de façon à ce qu’il puisse les percevoir.

  • proposer des équivalents textuels à tout contenu non textuel qui pourra alors être présenté sous d’autres formes selon les besoins de l’utilisateur : grands caractères, braille, synthèse vocale, symboles ou langage simplifié
  • proposer des versions de remplacement aux médias temporels (audio, vidéo) : transcription textuelle, sous-titrage synchronisé, traduction en langue des signes…
  • créer un contenu adaptable, c’est-à-dire qui puisse être présenté de différentes manières sans perte d’information ni de structure (par exemple avec une mise en page simplifiée)
  • distinguable : faciliter la perception visuelle et auditive du contenu par l’utilisateur, notamment en séparant le premier plan de l’arrière-plan (contrastes, couleurs, distinction visuelle des liens, son réglable)

Principe 2 : utilisable (operable)

Les composants de l’interface utilisateur et de navigation doivent être utilisables.

  • rendre toutes les fonctionnalités accessibles au clavier,
  • laisser à l’utilisateur suffisamment de temps pour lire et utiliser le contenu (pas de défilement automatique),
  • ne pas concevoir de contenu susceptible de provoquer des crises (pas plus de 3 flashs),
  • fournir à l’utilisateur des éléments d’orientation pour naviguer, trouver le contenu et se situer dans le site (hiérarchie des titres, liens explicités, fil d’Ariane, plan de site, etc.)

Principe 3 : compréhensible (understandable)

Les informations et l’utilisation de l’interface utilisateur doivent être compréhensibles.

  • rendre le contenu textuel lisible et compréhensible (langues précisées, jargon explicité, abréviations explicitées),
  • faire en sorte que les pages apparaissent et fonctionnent de manière prévisible,
  • aider l’utilisateur à éviter les erreurs de saisie et à les corriger (messages d’erreurs, aides contextuelles).

Principe 4 : robuste (robust)

Le contenu doit être suffisamment robuste pour être interprété de manière fiable par une large variété d’agents utilisateurs, y compris les technologies d’assistance. Cela doit se traduire par le fait d’optimiser la compatibilité avec les agents utilisateurs actuels et futurs technologies d’assistance.

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom