Journée des Femmes 2010

8 mars 1910 - 8 mars 2010

8 mars 2010,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Je nous souhaite libres, édifiées et battantes.

Pour commencer, j’aimerais, si je pouvais, clouer le bec à celleux qui vont profiter de la journée pour nous la pourrir de blagues graveleuses et autres piques sexistes en trouvant que, décidément, on manque d’humour : pitié, fermez-la ! Celles qui ont encore le cœur à rire aimeront distribuer ces rigolos mauvais points de blague machiste :-)

Je rêve aussi d’entarter le pâtissier, Christian Charbonnel, qui a eu l’idée de rendre hommage aux femmes, en ce jour de lutte pour leurs droits, en confectionnant un « gâteau de la Femme », j’vous jure, caricaturalement rond, rose, vaporeux et délicieux, comme un gros nibard, si, j’vous jure.

Pire sont tous les patrons qui offrent aujourd’hui une rose à leurs salariées, évitant encore et toujours de les payer autant que les hommes, qui gagnent 32 % de plus. Ne pas nous prendre pour des connes, juste une journée dans l’année, ça semble être encore trop demander.

Soyons plus combatives !

Interviewée ce matin sur France Info, Nathalie Kosciusko-Morizet nous invite à être plus combatives : on a tendance à croire que c’est gagné, à croire que l’égalité est acquise et beaucoup de femmes se retrouvent discriminées sans s’en rendre compte et réalisent, autour de l’âge de 35 ans, que tous les hommes autour d’elles ont eu plus d’avancement.

Il faudrait prioritairement redevenir combative et mettre systématiquement en lumière tous les discriminations, propose-t-elle pour pouvoir les combattre certes, mais aussi pour nous, en être conscientes. Elle poursuit, et je suis d’accord avec elle : on ne professe pas assez de respect pour nos grandes anciennes, on ne s’intéresse pas assez à ce qu’ont été les combats féministes et c’est vrai qu’on est moins combatives. Savez-vous au moins ce qu’est cette journée ? Jetez donc un œil au site dédié : 8mars.info !

Si nous possédons une carte de crédit, une carte d’électrice et une certaine indépendance, si nous pouvons travailler et percevoir notre salaire directement, sans plus devoir passer par le mari ou le père, si nous ne subissons plus les grossesses et ne sommes plus charcutées pour avorter comme pour accoucher, au risque d’en mourir, si nous pouvons jouir de la vie et aimer nos compagnons, c’est bien grâce à ces féministes qui ont lutté pour ces libertés, y laissant parfois la vie. Clara Zetkin, Margaret Sanger, Simone Veil... Apprenons à mieux les connaître et reprenons le flambeau pour continuer d’améliorer le sort des générations à venir.

Debout !

Oublions les divergences attisées par Élisabeth Badinter qui brasse toujours le féminisme à contresens, son dernier livre fustigeant la maternité, l’allaitement et le retour au foyer, au lieu de défendre le droit de choisir de chacune, si fondamental en féminisme. Pour m’édifier, je lis, avec beaucoup d’intérêt, La tentation de Pénélope, de Belinda Cannone, qui invite à se méfier d’un différentialisme propre à détisser les acquis. Et je vous recommande encore la lecture de ce beau livre illustré, Femmes du XXIe siècle, aussi édifiant que réconfortant.

La journée des femmes est centenaire, le MLF fête ses 40 ans, mais les inégalités persistent. La répartition du travail domestique bénévole, assumé à 80 % par les femmes, fait peser sur elles une double voire triple journée de labeur, qui ne connaît toujours pas l’égalité salariale, sans compter les violences, première cause de mortalité et d’invalidité des femmes...
Ce sont toujours les mêmes statistiques déprimantes que je redécouvre ce jour là, année après année. Pourquoi ça n’évolue pas ? Les femmes feraient-elles peur ? Non, répondait Simone Veil, au lendemain de son élection à l’Académie française : c’est simplement du mépris. Faut-il vraiment que la prochaine génération subisse cela aussi ?

Comme disait si justement un célèbre slogan de l’époque : Les libertés ne se donnent pas, elles se prennent. Debout !

Paroles de blogueuses

Il paraît que cette journée agite la blogosphère féminine et je m’en réjouis, moi qui déplorais, il y a quelque années, le silence des femmes sur Internet et écrivais ce « plaidoyer pour un cyberféminisme actif » : elles sont aujourd’hui nombreuses sur la toile ! Je vous invite à lire leurs bons billets :

N’hésitez pas à compléter la liste !

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Vos commentaires

  • Le 12 mars 2010 à 20:49, par gana En réponse à : Journée des Femmes 2010

    Ma contribution, un peu corrosive également je pense, mais bien réelle pourtant : http://monbopetitmonde.canalblog.co...

  • Le 14 mars 2010 à 20:31, par Petula En réponse à : Journée des Femmes 2010

    Le but du 8 mars et qu’il n’existe plus et que les différences soient enfin effacées. Là nous serons tous égaux !
    Merci !

  • Le 15 mars 2010 à 10:18, par Blogsexoculcul En réponse à : Journée des Femmes 2010

    Merci pour le commentaire sur mon blog et l’écho ici ! Je suis ravie de découvrir par ailleurs ce billet très bien tourné !
    Belle journée :)

  • Le 15 mars 2010 à 11:22, par Romy Têtue En réponse à : Journée des Femmes 2010

    Merci, le plaisir de la découverte est réciproque :-)

  • Le 17 mars 2010 à 15:24, par crebindiou En réponse à : Journée des Femmes 2010

    Je ne connais pas La Tentation de Pénélope de Belinda Canone, mais j’ai lu son Sentiment d’imposture, qui m’a pas mal aidée à mettre des mots sur ce qui m’empêchait de bien me développer en freelance. A recommander, à toutes les femmes entrepreuneuses (ça fait un peu insulte ce mot, on pense tout de suite à entreprenantes....) bref, à toutes celles qui aiment prendre des risques !

  • Le 21 avril 2010 à 02:37, par Nettoyage En réponse à : Journée des Femmes 2010

    C’est fini les différences entre les femmes et les hommes , on a failli avoir une femme présidente ! les femmes on retrouvé leur place et cela ne vas faire que s’améliorer.

  • Le 16 décembre 2010 à 19:15, par jeune femme En réponse à : Journée des Femmes 2010

    Oui on en a marre des blagues comme vous écrivez graveleuses...

  • Le 17 décembre 2010 à 12:44, par Karine écrivaine En réponse à : Journée des Femmes 2010

    Oui les inégalités persistent et on le consate même quand sarko reçoit des bloggueurs à l"Elysée. Où étaient les femmes ?

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom