J’arrête de fumer

1er février 2007,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

J’ai failli commencer en déclarant : « C’est décidé, j’arrête de fumer ! ». Mais pour être exacte, la décision est déjà prise. Depuis quelques mois je la mûris, la travaille, la titille, cherchant le moindre prétexte pour la consolider, la moindre occasion pour m’essayer à l’abstinence. À tel point qu’il m’était pénible dernièrement de travailler dans les locaux de cette entreprise qui, composée exclusivement de fumeurs, se permettait de ne pas respecter la loi Evin.

Aujourd’hui est un bon prétexte, avec la mise en place de la première étape de l’interdiction totale de fumer dans les lieux publics [*], idée à laquelle j’ai toujours été favorable. Oui, on peut être fumeuse et souhaiter éviter aux non-fumeurs de n’avoir pas à en subir le désagrément. Non, ce n’est pas contradictoire.

Chère cigarette…

Cela fait si longtemps, que je ne me souviens pas d’avoir été non-fumeuse. Comme mon grand père, j’ai fumé ma première cigarette à l’âge de sept ans. Au total, la cigarette — roulée à la main, de préférence — m’aura accompagné chaque jour de ces dix-sept dernières années, ce n’est pas rien. Peut-être même suis-je née fumeuse, puisque ma mère l’était. Oui, chère cigarette, tu fais belle et bien partie de ma vie, et c’est peu dire que je me suis attachée à toi. Ce n’est pas faute d’avoir déjà essayé de te quitter. J’ai déjà tenu un an sans fumer… pour reprendre du jour au lendemain, comme si de rien n’était, tout aussi accrochée.

Chose étonnante pour la grosse fumeuse que je suis, les tests (faites donc le test de Fagerström) me révèlent très peu dépendante à la nicotine. C’est donc moins la dépendance physique que celle psychologique que je vais devoir affronter, et ce n’est pas la plus mince. C’est pourquoi, je vous prends ici à témoin pour faire publiquement mes adieux à cette chère cigarette : pouah, beurk, ouste !

Mais, pour commencer, et pour les avoir déjà éprouvés, je préfère m’éviter les désagréments du manque. Ce matin donc, je me colle mon premier patch à la nicotine, et m’en vais piteusement affronter les affres du sevrage…

Saurez-vous supporter la non-fumeuse nouvelle ?

Mais il faut que je vous prévienne : ça ne va pas être facile, pour moi certes, mais pour mon entourage aussi. Je me souviens avec désagrément de ma première tentative d’arrêt : ça me rend particulièrement nerveuse. Plus précisement irritable, salement impatiente et insupportablement distraite. Pour vous aider à me supporter, prenez conseil sur ce site qui explique, à qui est amené à les subir et non sans humour, « les difficultés de l’ex-fumeur ».

Je vais progressivement retrouver meilleur appétit et meilleur odorat. Que je bouffe comme quatre ne dérangera sans doute personne, mais que je redevienne particulièrement sensible aux odeurs… va me faire redécouvrir les charmes olfactifs de la capitale aux mille cacas et pire : abominer les fumeurs dont les vêtements et l’haleine empestent le cendrier froid. Mega-beuark !

Si vous voulez m’aider, ne fumez pas devant moi, cachez cendriers, briquets et paquets de cigarettes, ne me parlez plus jamais de tabac et encore moins de mon tabagisme, et offrez-moi plutôt des carottes en bâtonnets (à croquer en cas de manque), collez-moi un joli badge annonçant que j’arrête de fumer et emmenez-moi randonner, nager et danser… Si tout va bien, dans un an, c’est moi qui vous invite à fêter ça !

Vos commentaires

  • Le 11 février 2007 à 23:10, par Romy Têtue En réponse à : J’arrête de fumer

    Yep ! Dix jours sans fumer déjà ! Avec les patchs, c’est extra : je n’y pense même plus !

  • Le 25 février 2007 à 12:27, par Olivier G. En réponse à : J’arrête de fumer

    Alors, tu va toujours nager ?

  • Le 18 avril 2007 à 13:08, par Romy Têtue En réponse à : J’arrête de fumer

    La première fois que j’ai arrêté de fumer, comme bien des ex-fumeurs, je fumais encore dans mes rêves nocturnes.
    L’autre nuit j’ai rêvé qu’on me proposait une cigarette pour me remonter le moral (qui est bien bas il est vrai), pile dans ce genre de moment vague

  • Le 7 juillet 2007 à 21:57, par Anthony En réponse à : J’arrête de fumer

    Bonsoir,
    j’espère que vous avez toujours arrêter de fumer.
    J’ai arrêter de fumer il y’a 6 semaines sans patch ni rien, ni volonté particulière. Ma copine m’a offert un livre qui s’appelle "la méthode simple pour arrêter de fumer "et qd j’ai fini la derniere page, j’ai arrêté.
    ça a été aussi simple. Je le conseille donc.

    Bonne chance.

  • Le 19 novembre 2007 à 10:03, par Romy Têtue En réponse à : J’arrête de fumer

    Je n’y pensais plus, tout allait bien, et d’un coup, la semaine dernière, une envie impérieuse, non pas vraiment de fumer, mais de ma petite dose de nicotine. D’un seul coup, après 6 mois de sevrage sans souci. Et ça me tape sérieusement sur les nerfs !

  • Le 7 janvier 2008 à 11:14, par Allergie En réponse à : J’arrête de fumer

    Bon eh ben Bonne année Romy :-) et tous mes voeux de bonheur mais euh...je vais quand même râler un peu :-)

    C’est pas méchant hein, et pas contre toi.

    Non mais bon, ça se dit pas mais moi ça m’énerve la stigmatisation du tabac, de l’alcool, du sexe, de la littérature, de la bouffe etc.

    Vivre tue et chacun doit, en conscience, choisir comment il vit sa vie c’est à dire avoir le droit de fûmer, de manger gras et sucré et de pisser debout (si si c’est dangereux : si on glisse après parce que l’on a mal visé).

    Bref, tu arrêtes parce que tu l’as choisi et tant mieux et bravo pour toi parce que s’il y a dépendance ce n’est pas facile mais, perso, j’arrête le tabac entre chaque prise et ça me suffit : j’aime ça.

    Cette tradition Indienne qui me stimule mes récepteur nicotiniques selon la force d’inspiration que je demande.

  • Le 7 janvier 2008 à 11:15, par Allergie En réponse à : J’arrête de fumer

    (suite)
    Evidemment c’est du tabac que je fûme, pas des clopes.

    Evidemment je n’en fûme pas des tonnes mais un paquet de cigarillo par semaine + un paquet de tabac « St Claude » pour ma pipe et un cigare tous les deux mois.

    Evidemment fûmer est un facteur de risque cardiovasculaire, et, dans une moindre mesure, de cancer (comme de vivre dans une maison où l’on fait régulièrement des feux de cheminée hein).

    Evidemment je vérifie ma dépendance chaque année par un sevrage de quarante jours.

    Evidemment : fûmer c’est « mal » socialement.

    Mais bon, c’est bien des fois d’être asocial et là je crois que tu me comprends. ;-)

  • Le 9 janvier 2008 à 12:10, par Allergie En réponse à : J’arrête de fumer

    Bref, j’ai pas envie d’arrêter :-)

  • Le 6 mars 2008 à 12:30, par ? En réponse à : J’arrête de fumer

    vite ! vite une clope !!!!!!!!!!!!!

  • Le 13 avril 2008 à 10:30, par Danielle Charest En réponse à : J’arrête de fumer

    Je profite de votre colonne pour annoncer la publication d’un livre à contre-courant des mesures liberticides contre les fumeurs.
    « Haro sur les fumeurs — Jusqu’où ira la prohibition ? », Danielle Charest, éditions Ramsay, Paris, 2008.
    En guise d’apéritif, vous pouvez visionner sur dailymotion la vidéo d’un entretien avec D. Charest, intitulée « Haro sur les fumeurs »

  • Le 13 avril 2008 à 22:18, par Romy Têtue En réponse à : J’arrête de fumer

    À Danielle et Allergie, que cela soit bien clair : je n’ai rien contre la consommation d’alcool ou de tabac, ni contre le sexe, la bouffe, etc. au contraire, et chacun fait ce qu’il veut, oui.

    Donc, moi aussi je fais ce que je veux.
    En l’occurrence, j’apprécierais peu qu’on m’impose, sans me laisser le choix, de bouffer, de baiser, de boire ou de fumer. Merci de votre aimable compréhension.

  • Le 20 juin 2008 à 07:07, par Anthony En réponse à : J’arrête de fumer

    Bonjour,
    Pour vous dire que je n’ai pas repris :)
    J’espère que vous aussi.

  • Le 20 juin 2008 à 09:38, par Romy Têtue En réponse à : J’arrête de fumer

    Non, ça fait plus d’un an, et c’est à peine si j’y pense encore !

  • Le 4 août 2008 à 10:16, par Anthony En réponse à : J’arrête de fumer

    Je vous félicite :)

  • Le 8 août 2008 à 16:33, par Romy Têtue En réponse à : J’arrête de fumer

    Bravo à vous également, et tenez bon :-)

  • Le 14 novembre 2011 à 22:24, par fabrice En réponse à : J’arrête de fumer

    Bonjour à tous,
    Moi j’ai arrêter de fumer (avec Maltapuff) il ya maintenant 4 mois, c’est vraiment une libération, je vous encourage tous a faire le pas !!
    c’est pas si compliqué d’arreter et puis quelles économies, je peux partir en week end maintenant !!

  • Le 17 décembre 2012 à 00:21, par lucas En réponse à : J’arrête de fumer

    La nicotine n’est pas le principal facteur de dépendance. Si c’était le cas les patchs seraient efficaces. La cigarette nous donne l’illusion de nous aider à gérer les émotions. J’ai compris que la cigarette est une dépendance psychologique quand j’ai fait une séance pour Arrêter de fumer par hypnose qui m’a libérée de la gestuelle et des automatisme

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom