Guide du graphiste indépendant

13 novembre 2007,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

« Vous avez décidé de sauter le pas...
Que vous sortiez d’école ou que vous ayez déjà quelques années de pratique en agence ou en entreprise, vous vous sentez prêt à vous installer à votre compte en tant que graphiste indépendant. »

J’ai raconté les malheurs consécutifs au démarrage de mon activité professionnelle indépendante, dans un article qui caracole désormais en trop bonne position des résultats des moteurs de recherche : « Remplissez ce formulaire P0 et tout ira bien ». Depuis, photographes, graphistes et autres artistes en herbe m’écrivent régulièrement pour me demander conseil pour démarrer leur activité, comme si j’étais la Mère Teresa des freelances...
Or avoir connu une sacrée galère ne m’a malheureusement ni immunisée ni transformée en conseillère omnisciente. Je ne connais pas l’activité d’artiste ni celle de photographe ni celle de graphiste (ni print ni web) — Non, je ne suis pas graphiste ! — et ne saurais donc pas vous renseigner sans risquer de vous induire grossièrement en erreur... comme l’avait fait la personne à qui je dois cette belle galère !

Mon seul et unique conseil : ne demandez pas conseil à n’importe qui ! Adressez-vous plutôt à votre conseiller ANPE, puisqu’il est là pour ça.

En attendant, si vraiment vous êtes graphiste et souhaitez vous installer à votre compte, faites l’acquisition de cet excellent ouvrage, le Guide du graphiste indépendant, dont voici la quatrième de couverture :

Premier guide entièrement consacré au statut de graphiste indépendant, cet ouvrage réunit les connaissances indispensables en matière de statut social, de gestion financière, de fiscalité, de droits d’auteur, etc. Précis, ponctué d’interviews, de données chiffrées et d’adresses utiles, il livre aussi des conseils pratiques et des astuces pour trouver un atelier, démarcher ses clients, présenter son travail, le valoriser et fixer sa rémunération. Ce guide a pour ambition d’accompagner dans leurs démarches et leur quotidien les graphistes qui veulent se lancer en solo.

  • Les différents statuts juridiques et sociaux
  • Quel régime fiscal adopter ?
  • Comment protéger ses œuvres et ses droits ?
  • Comment fixer son prix ?
  • Où travailler ?
  • Démarcher ses clients
  • Présenter son book
  • Comment exposer ?
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Vos commentaires

  • Le 6 juin 2008 à 21:01, par Christophe Porte En réponse à : Guide du graphiste indépendant

    Juste une petite remarque sur la demande d’informations.
    Nous sommes de nombreux graphistes inscrit en tant qu’indépendant et il est vrai que les papiers semblent compliqués à remplir.
    pourtant, la démarche est très simple et ne nécessite que peux de temps à faire. Il faut juste être organisé.
    Quant à demander des info auprès de l’ANPE, je reste septique : demandé par exemple de vous trouver le code de graphiste dans leur référencement ?
    Seul l’expérience de ceux qui ont fait la démarche peuvent vous apporter de vrai solutions.
    Bon courage à ceux qui veulent franchir le pas, ce n’est pas la mer à boire !!

  • Le 10 novembre 2008 à 19:42, par AFD En réponse à : Guide du graphiste indépendant

    Une petite rectification - ce guide comporte quelques erreurs dans les conseils donnés. (sur la facturation)

    prenez le temps de vous renseignez sur le site de l’AFD
    Alliance française des designers par exemple organisme héritier de feu le SNG (syndicat national des graphistes)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom