Guenon travestie en geekette blonde ?

Lectures croisées

16 février 2010,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Les internautes ont été consultés par milliers pour choisir la nouvelle profession de Barbie, la poupée la plus vendue au monde. À l’image des geeks qui ont voté en masse sur Facebook et Twitter, elle sera ingénieure en informatique, une profession encore largement dominée par les hommes, et viendra ainsi compléter leur galerie fantasmée de canons intellos, à côté de l’héroïne Lara Croft, archéologue aussi savante que sexy.

Comme une vraie ingénieure…

Pour sa nouvelle tenue, les designers de Mattel ont travaillé en partenariat avec les Society of Women Engineers and the National Academy of Engineering pour s’assurer que le tout était réaliste et représentatif d’une vraie ingénieure en informatique, selon Mattel. Réaliste ? Ses mensurations restent tout à fait irréalistes, pas même reproductibles en chirurgie esthétique [*] : si Barbie était réelle, elle devrait marcher à quatre pattes pour supporter son propre poids !

La façon dont est consultée la SWE dans l’élaboration de ce produit en dit long sur l’opinion qu’a Mattel des femmes : mêmes ingénieures, elles sont juste bonnes à conseiller sur la couleur des vêtements : le résultat final étant un gilet dans les tons verts, blanc, bleu et rose avec le tee-shirt assorti et un pantalon slim noir.

Tel est donc le modèle que Mattel prétend fournir pour inspirer toute une génération de fillettes [*] : la geekette, qui a bel et bien supplanté la soubrette dans les fantasmes masculins.

En fait aucune fille n’est comme ça !

Rien à voir avec les vraies femmes de la vraie vie dont Virginie Despentes parle dans son livre King Kong Théorie (Grasset 2006), dont je vous recommande vivement la lecture, aussi émancipatrice que vivifiante. Ce livre rappelle qu’en chacune d’entre nous se tapit une femme forte et velue, pêchue et drôle, qu’on se donne vachement de mal à trahir, arrondir, planquer. Comme le dit si bien Maïa Mazaurette, nous sommes des travesties qui achètent leur paix sociale en jouant le rôle attendu de la poupée fragile et coiffée. Mais sous la couche de maquillage, la King Kong intérieure se marre, qui sait très bien qu’en fait aucune fille n’est comme ça. Ouvrez les yeux !

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Vos commentaires

  • Le 21 novembre 2014 à 16:45, par Romy Têtue En réponse à : Guenon travestie en geekette blonde ?

    Ce métier de Barbie fait l’objet d’un livre publié par Random House, Barbie, I can be a computer engineer, où l’héroïne de Mattel est présentée comme une femme incapable de s’en sortir seule : elle n’y connaît rien en ingénierie informatique et on voit bien à l’attitude de Barbie dans le texte et les illustrations qu’elle a besoin de l’aide d’un garçon. On ne peut pas juste lever les yeux au ciel : c’est un livre insultant, dangereux pour les jeunes esprits, un parfait exemple de la perception qu’on a de la compréhension des nouvelles technos par les femmes et les filles. Mattel s’est excusé et le livre a été retiré de la vente.
    Lire : Barbie nulle en informatique : Mattel s’excuse, par Thomas Bécard

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom