La première page web

30 avril 2013, 13 juin 2013,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Initiée en 1990, publiée en 1991, libérée en 1993…
De quand date la première page web ?
À quoi ressemblait-elle ?

Il y a vingt ans, le 30 avril 1993, le CERN versait dans le domaine public toutes les technologies développées autour du WWW. Le Web tel qu’on le connaît aujourd’hui, ne serait certainement pas le même sans cette décision fondamentale qui en a fait un espace de publication libre, ouvert et décentralisé.

Pour fêter dignement ce vingtième anniversaire, la toute première page web vient d’être remise en ligne, sous son URL d’origine :

http://info.cern.ch/hypertext/WWW/TheProject.html

Mais la page que nous voyons aujourd’hui en suivant ce lien n’a pas tout à fait la même apparence qu’il y a 20 ans, parce que les navigateurs actuels n’offrent pas le même rendu graphique. À quoi ressemblait cette première page web ? Impossible de le savoir avec certitude, car il n’existe pas de capture d’écran d’origine. Nous sommes donc dans la reconstitution. De plus, cette page était mise à jour régulièrement, au fur et à mesure du développement du projet WWW. C’est donc une copie de son dernier état, datée de 1992, qui a été rétablie à cette adresse.

Le World Wide Web a été inventé en 1989, par Tim Berners-Lee, physicien britannique qui travaillait au Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN), situé à la frontière franco-suisse, afin de répondre au besoin de partage d’information, d’abord en interne, puis entre les physiciens des universités et instituts à travers le monde. Il s’agissait d’un système hypertexte distribué sur réseau informatique, dont la première page a été posée en décembre 1990 et qui fut ouvert au public en août 1991.




Le NeXT Cube, l’ordinateur sur lequel a été développé le premier navigateur web, par Tim Berners-Lee, en 1990, ne disposait que d’un affichage en niveaux de gris.
Source : Error 404 : Digital Shoreditch 2013, Digital Archaeology, via Help with the NeXT, CERN


Le premier site au monde parlait donc du projet WWW lui-même. Pour l’anecdote, il était hébergé sur la station NeXT de Tim Berners-Lee. Ceux qui le visitaient pouvaient en apprendre davantage sur le web, trouver les outils nécessaires (serveur, navigateur, code) et accéder aux détails techniques pour créer leur propre page web.




Première vague de navigateurs
Mappemonde des premiers navigateurs web à travers le monde jusque 1995 : le rendu graphique diffère de l’un à l’autre.
Photograph by Computer History Museum : Browsers : Windows on the Web


Difficile de voir avec précision, à quoi ressemblait cette première page. En 1993, ça dépend déjà du navigateur avec lequel elle est consultée. Mais au tout début, sur les premiers navigateurs du CERN, c’était une page de texte noir sur fond blanc, qui s’étalait dans une petite largeur (env. 640 pixel ?), avec des hyperliens soulignés, dans une police sans empatement et non lissée. C’est ce que j’ai essayé de reconstituer par là : Voir le Web comme au début.




Fenêtres du premier navigateur web, appelé WorldWideWeb (plus tard rebaptisé Nexus), qui permettait aussi d’éditer les pages.
Source : The WorldWideWeb browser, Tim Berners-Lee


Voir en ligne : http://info.cern.ch/hypertext/WWW/TheProject.h (...)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom