Envoyer une image de Mail à Outlook

17 mars 2016,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Vous venez d’envoyer une image via Mail, mais votre destinataire se plaint de ne pouvoir l’utiliser et vous demande de la renvoyer « en pièce jointe »…

Quel est le problème avec Outlook ?

La demande est saugrenue, puisque chaque image envoyée est bien « jointe » au message, plus précisément encodée à la fin de celui-ci. Car c’est ainsi que sont traités les médias non-textuels. C’est ce qui permet à la plupart des logiciels de messagerie de la réceptionner pour la restituer au destinataire, qui la voit affichée, peut la télécharger, etc. Dans l’app Mail, toute image reçue est donc visible et téléchargeable. Mais ce n’est ainsi partout.

Lors de l’envoi, l’image peut de plus être insérée dans le corps du message. C’est ce que fait automatiquement Mail : ça permet de voir ce qu’on fait, ne serait-ce que pour ne pas se tromper d’image. Ainsi l’image est jointe encodée, mais aussi insérée et visible. Pratique et agréable. Mais ce n’est pas aussi systématique dans les autres messageries.

Certains logiciels de messagerie, comme Microsoft Outlook, font une distinction, un peu artificielle, entre image « insérée » ou seulement « jointe ». Leurs utilisateurices doivent choisir, lors de la composition de leur message, l’un de ces deux modes, comme s’ils s’excluaient l’un l’autre. Ça se complique à la réception : si la plupart des logiciels de messagerie savent restituer l’image, permettant au moins de la prévisualiser avant de la télécharger, Outlook merdoie et ne sait pas exploiter l’image « jointe » dès lors que celle-ci est aussi « insérée ».

Image reçue dans Outlook : affichée mais non téléchargeable

Outlook l’affiche, mais c’est tout, et n’en permet par le téléchargement. Et ce quelque soit sa provenance, depuis Mail ou tout autre client mail. C’est pourquoi les utilisateurices d’Outlook, demandent parfois de réitérer l’envoi « en pièce jointe » seulement.

Le problème se situe donc entre les logiciels Mail et Outlook, uniquement pour les images, parce que l’un envoie systématiquement des images « jointes » et « insérées » et que l’autre ne sait pas les réceptionner correctement. C’est un problème heureusement mineur, mais tout de même assez gênant, lorsqu’on échange fréquemment des visuels, pour occasionner moultes discussions, incompréhensions, renvoi de mails en vain, agacement, si pas enguelades… et temps bêtement perdu.

Les expériences offertes par ces deux clients de messagerie courriel, sont à l’opposé : aussi riche et simple dans Mail qu’elle est complexe et déficience dans Outlook. Il n’est donc pas étonnant que ces deux logiciels interropèrent mal, ni que leurs utilisateurices respectifs aient du mal à se comprendre. Comme par hasard, ce sont des logiciels édités par des marques concurrentes, Apple et Microsoft. Mais ne chipotons pas et voyons plutôt comme aider leurs utilisateurices à dépasser cela.

La solution ? Améliorer la réception !

Puisque le problème est la restitution à la réception, c’est là qu’il faut intervenir. Si votre destinataire n’est pas sous Outlook, invitez-le à explorer les possibilités de sa messagerie : les fonctionnalités ne sont pas toujours explicitement visibles, comme sur Gmail, où il faut survoler l’image ou d’abord l’agrandir, pour accéder à un bouton de téléchargement.

Pour Outlook… Nous ne saurons trop recommander à ses utilisateurices d’adopter un autre client mail qui leur offrira une expérience moins limitée avec le courriel. Malheureusement Outlook est un logiciel souvent imposé dans le cadre professionnel, ne laissant pas la liberté à ses utilisateurices d’en changer. Est-il possible alors de paramétrer Outlook pour améliorer la réception des images ?

Si c’était un logiciel libre, vous pourriez contacter ses concepteurs, pour signaler ce dysfonctionnement, et même participer activement à son amélioration. À défaut, écrivez à Microsoft ? Mais ne perdez plus votre temps à essayer vainement d’expliquer aux utilisateurices de Mail sous Mac, qui n’y peuvent rien, comment ils devraient plutôt faire.

Sinon, bidouiller l’envoi…

Malheureusement, l’usage de l’app Mail étant nettement plus minoritaire que celui d’Outlook, ce sont les (mauvaises) habitudes prises avec ce dernier qui l’emportent et c’est aux utilisateurices sous Mac qu’il incombe de s’adapter.

Concrètement, Outlook merdoie avec les images « insérées », c’est-à-dire par une balise <img…> dans la partie text/html du message. Le but du jeu est donc d’empêcher votre messagerie d’utiliser cette balise…

Envoyer seulement en pièce jointe

Lorsque vous échangez avec des utilisateurices d’Outlook, pensez, si votre messagerie vous donne ce choix, à n’envoyer que des images « jointes », sans jamais les « insérer » dans le corps du message.

Avec Mail, qui ne propose pas ce choix, c’est un peu plus compliqué. Beaucoup des astuces qui circulent sur le Web sont sans effet pour le problème dont il est ici question. Pour vous éviter de perdre du temps à essayer en vain, commençons pas les évacuer :

Paramètres du menu « Pièces jointes »

  • Cliquer plutôt sur le bouton « Joindre », représentant un trombone, a le même effet que le glisser-déposer.
  • Le clic droit pour « Afficher comme icône » n’a pas d’effet sur la composition du message, mais uniquement son affichage, de façon temporaire : ça vous permet de voir le nom et le format du fichier joint.
  • De même, la conf ici recommandée, permet de désactiver la prévisualisation, mais sans incidence sur l’envoi des messages.
  • Configurer « Veiller à toujours insérer les pièces jointes en fin de message » n’a d’incidence que sur leur placement dans le corps du message.
  • Quelques conseils du support Mail (Yosemite) : Ajouter des pièces jointes, dont « Toujours envoyer des pièces jointes compatibles avec Windows » à l’effet incertain…

Bref, il ne semble pas possible d’envoyer simplement une image jointe mais non insérée avec Mail. Une solution pourrait être, puisque vous avez le choix, d’utiliser un autre client mail faisant le même distingo qu’Outlook entre image « insérée » et seulement « jointe »…

Envoyer l’image brute

Autre solution : envoyer un message sans partie text/html, carrément ! autrement dit en « texte brut ». Pour ce faire, envoyer l’image dans un message vide, sans texte (ni signature). Cela a pour effet de composer le message de text/plain seul, vide, suivi de l’image jointe.

Image reçue dans Outlook : téléchargeable (mais pas affichée)

Les utilisateurices d’Outlook reçoivent alors un pauvre lien de téléchargement. Ça peut paraître brutal, mais c’est bien ce à quoi ils sont habitués pour les images jointes. Victoire !

Ne pas envoyer d’image !

La dernière solution, aussi efficace que radicale, consiste à ne plus envoyer d’image… mais seulement un lien vers celle-ci, que vous aurez préalablement pris soin de mettre à disposition ailleurs sur le Web.

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom