Diversification des navigateurs

Navigateurs les plus répandus début 2010

20 janvier 2010, 27 janvier 2010,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

En 2010, Internet Explorer chute et laisse émerger les autres navigateurs : Safari, Opera et Chrome, en plus de Firefox.

Nouvelle année, nouvelle décennie... c’est l’occasion de jeter un œil sur les navigateurs web ! Voici, d’après Stat Counter, le top 8 des navigateurs les plus utilisés dans le monde, depuis juillet 2008 [1] :




Top 8 Browser Versions from Jul 08 to Jan 10 | StatCounter Global Stats

Youpi ! IE6 est tombé sous la barre de 20 % : il ne serait plus utilisé qu’à 13 % dans le monde et 6 % en Europe. Autant dire qu’Internet Explorer 6 est mort. Les développeurs en ont plus que marre de perdre leur temps à programmer spécifiquement pour ce navigateur obsolète, certaines agences web ont officiellement cessé d’assurer le portage des sites sur cette version vielle de presque dix ans, enfin certains clients, et pas des moindres, y renoncent pour leur site et recommandent ouvertement à leurs internautes de mettre à jour leur navigateur, comme dans cette campagne [2]. Bon débarras !

Firefox se renouvelle bien. Sur ce graphique, les courbes qui se croisent de façon symétrique signalent non pas la chute spectaculaire d’un navigateur mais le remplacement d’une version par une autre : Firefox 3.5 remplace bien Firefox 3.0 dont la courbe a chuté aussitôt à la sortie de la nouvelle version, en juin dernier. Au total Firefox représente plus d’un quart (32 %) des navigateurs utilisés en ce début d’année, en tête, devant Internet Explorer 8 (21 %) !

Par contre, on voit bien qu’IE7 n’a toujours pas supplanté IE6 : non seulement leurs courbes ne se croisent pas, mais elles restent quasi parallèles, en pente décroissante douce, trop douce. Apportant son lot de bugs, IE8 continue de remplacer IE7... On se retrouve donc, début 2010 avec trois versions différentes du navigateur Internet Explorer, chacune avec ses bugs, c’est encore pire qu’avant : ça démultiplie d’autant les tests, vérifications et corrections...
On n’en espérait pas tant, mais le coup de grâce vient d’être porté, suite au piratage de Google via une faille de sécurité d’IE : la France et l’Allemagne mettent en garde contre l’utilisation de Microsoft Internet Explorer, toutes versions confondues, occasionnant un pic de téléchargement de Firefox et Opera [3]. Ça sent le sapin !




Top 8 Browser Versions from Dec 09 to Jan 10 | StatCounter Global Stats

Chrome arrive timidement... Ce nouveau navigateur disponible depuis septembre 2008 et actuellement annoncé par une campagne publicitaire diffusée dans plusieurs pays Européens [4], est encore peu représenté (5 % dans le monde) mais dépasse déjà la dernière version de Safari, excellent navigateur disponible sur PC depuis presque 2 ans, qui continue de progresser (3,3 % dans le monde comme en Europe).

N’oublions pas Opera, navigateur très abouti, et Safari, très majoritaires sur téléphone portable (respectivement 26 % et 21 %), avec un pic européen de Safari à 35 %.

Pour conclure, l’année 2010 devrait voir les navigateurs se diversifier : Internet Explorer chuter, Google Chrome percer, Safari et Opera progresser aux côtés de Mozilla Firefox. Espérons que ces navigateurs ne se fassent pas trop la guerre et nous évitent un retour du « cross-browser » de la fin des années 90, qui imposait de coder trop différemment selon le navigateur ciblé.

Et donc ? Je compte désormais intégrer par défaut pour FF3.5 avant de porter sur IE8 en abandonnant progressivement IE7, sans oublier de vérifier sous Chrome, Safari et Opera. Soit davantage de navigateurs mais avec, a priori, de moins en moins de difficultés, puisqu’ils respectent (à l’exception d’Internet Explorer) très correctement les standards.

Vos commentaires

  • Le 27 janvier 2010 à 12:35, par STPo En réponse à : Diversification des navigateurs

    Au sujet de Chrome : je bosse actuellement sur un gros portail discount très généraliste (la cible est la ménagère de moins de cinquante ans, on est très loin du geek ou même du vague technophile), j’ai été très surpris de constater que Chrome représentait 8.5% des visites sur ce site.

    Je trouve ça encourageant pour nous (les développeurs) puisque Chrome chasse sur les terres d’IE. Et mon anti-Googlisme primaire en prend un coup... rendez-vous dans 5 ans quand ils rachètent Microsoft ! =þ

  • Le 27 janvier 2010 à 14:52, par Valéry En réponse à : Diversification des navigateurs

    Merci pour cet article et cette source de statistiques supplémentaires que je ne connaissais pas. À mon sens il n’y a qu’une source qui vaille : celles de l’analyse de la fréquentation du site du client. Un IE6 parfois encore à 18%, on ne peut pas se permettre de faire l’impasse sauf à être de mauvais conseil.

    Naturellement compte tenu des tendances fortes on peut préconiser une compatibilité réduite (vérifier le bon accès à la fonctionnalité sans nécessairement rechercher un rendu identique, ce qui au final revient à un travail d’accessibilité).

    Ces statistiques sont encourageants même si elles compliquent le travail de test, elles facilitent le travail de développement. N’oublions pas que grâce à la Commission européenne, nous aurons aussi bientôt le « ballot screen » qui sera proposé aux utilisateurs de Windows. L’usage des navigateurs alternatifs devrait en être impacté. Il reste à savoir dans quelle mesure.

  • Le 27 janvier 2010 à 16:54, par Sylvain En réponse à : Diversification des navigateurs

    Quelle délivrance de voir IE 6 chuter ! Actuellement pour ce qui est du CSS /xHTML IE7 et IE8 ne posent pas trop de problèmes mais espérons qu’un jour tous les navigateurs se baseront sur un même standard pour le plaisir des développeurs et des internautes.

  • Le 28 janvier 2010 à 14:23, par Romy Têtue En réponse à : Diversification des navigateurs

    @Valery : oui, tout à fait, mais je redéfinissais ici ma position par défaut.

    Attention : il faut considérer les deux sources statistiques et les croiser, car il existe encore des sites (mal) fichus de telle sorte qu’ils font fuir tel ou tel navigateur : les stats de fréquentation ne sont alors pas représentatives du public (réel ou visé), mais de la technologie employée par le site. Miroir, mon beau miroir...

  • Le 9 février 2010 à 20:11, par Yohann En réponse à : Diversification des navigateurs

    Félicitations aux Français : 4,99% seulement d’IE6 !

  • Le 27 février 2010 à 11:16, par Pierre En réponse à : Diversification des navigateurs

    IE6 vient d’être enterré et Chrome arrive à grand pas. Les utilisateurs vont-ils migrer sur la dernière version d’IE ou changer de navigateur, c’est la grande question.

  • Le 23 septembre 2010 à 02:38, par Romy Têtue En réponse à : Diversification des navigateurs

    Signalé par un simple entrepreneur : Une étude très intéressante sur la problématique de la mise à jour chez les principaux navigateurs du marché. Certains navigateurs comme Internet Explorer invitent rarement leurs utilisateurs à les mettre à jour, alors que d’autres comme Chrome ne leur demande même pas leur avis.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom