Le Darknet n’existe pas

Bienvenue dans l’Internet sous surveillance

2 décembre 2013,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

À en croire les médias, le « Darknet » serait un réseau parallèle, sorte de bas-fonds d’internet, repère de criminels et de terroristes, où trouver « drogues, armes, numéros de cartes de crédit » dit France 2, « films nécrophiles et pédophiles » dit Marianne. Ça se passerait dans un Web profond, non indexé par les moteurs de recherche, à l’insu de la majorité des internautes, qui restent en surface, sur les autoroutes de l’information, sans trop s’éloigner des grandes artères que sont devenus Google et Facebook.

Obscur, secret et anonyme, le darknet fait peur. Il échappe à la surveillance. Est-ce un problème ?

Il y a, certes, des pédocriminels, des nazis et des dealers sur internet. Comme dans nos rues. Condamne-t-on les rues pour autant ? Il est plus facile, aux USA, d’acheter une arme au supermarché du coin que sur Silk Road, le marché noir du darknet. Mais les médias s’inquiètent excessivement de ce second cas, diabolisant internet, son côté obscur, appelé « darknet ».

Secret, anonymat et autonomie, bien avant d’être les caractéristiques décriées du darknet, sont les trois composantes de la vie privée. Le discours ambiant en fait des composantes suspectes, à l’instar du patron de Google, pour qui l’anonymat sur internet ne sert que ceux qui veulent commettre des crimes. Ceux qui râlent contre les pseudos sur le web sont-ils prêts à avoir leur nom et adresse au lieu d’un numéro d’immatriculation sur leur véhicule ? Forcés de n’avoir rien à cacher, accepteriez-vous de porter un bracelet électronique pour être localisables et identifiables à tout moment de votre vie ? C’est pourtant ce qui se passe sur internet.

La notion de vie privée est acceptée et respectée dans la vraie vie, mais remise en question en ligne, au nom de la transparence des réseaux, propre à une société de surveillance généralisée, qui s’appuie sur trois choses : l’hypercentralisation (comme Facebook), les systèmes fermés (comme Mac, PC) et la fausse sensation de sécurité. Tout le contraire d’internet, réseau à l’origine décentralisé, libre et indépendant. Ce que d’aucuns appellent darknet, c’est juste l’internet. En réalité, tout est darknet, sauf le web dominé par Google et Facebook.

Ce qui est véritablement inquiétant ce sont les journalistes qui, comme des moutons, répètent sans chercher à comprendre. Pour Jérémie Zimmermann, co-fondateur de la Quadrature du Net, le darknet est une invention de journalistes, « un spin pour servir la lutte contre l’anonymat et la vie privée, bref la facebookisation du web ». Le darknet n’existe pas, le darknet c’est l’internet.

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Vos commentaires

  • Le 16 janvier 2014 à 20:52, par Julien En réponse à : Le Darknet n’existe pas

    Merci pour ce billet et ces liens très intéressants !

  • Le 22 janvier 2014 à 02:26, par Jacquemort En réponse à : Le Darknet n’existe pas

    Darkweb c’est trop... ben c’est trop dark, le deepweb c’est plus sympas comme nom !!

  • Le 24 février 2014 à 18:55, par Sacha En réponse à : Le Darknet n’existe pas

    Ton article est vraiment naïf. Tu dis des journalistes mais tu es pareil. On te la dit donc tu répète. Renseigne toi avant de te casser la tête à faire des articles pour rien

  • Le 19 juillet 2014 à 14:15, par Marshal En réponse à : Le Darknet n’existe pas

    Pour avoir visité ledit darknet et constaté par moi-même les horreurs qu’il recèle, je ne peux pas vous laisser dire qu’il « n’existe pas » ou que « le darknet c’est l’internet ». C’est tout simplement faux. Des technologies comme Tor permettent aujourd’hui à des internautes d’avoir accès en toute impunité à des contenus s’affranchissant totalement des limites de la loi, aussi bien esclaves, armes, contenus pédophiles, drogues, et manuels de fabrication de bombes artisanales. Essayez donc de monter un tel site sur l’internet non-darknet, je ne vous garantis pas un avenir très serein.

    @Jacquemort : les deux mots ne désignent pas la même chose. Le deep web, c’est tout le web qui n’est pas indexé par les crawlers des moteurs de recherche. On ne peut même pas y inclure le darknet, car le darknet n’est pas à proprement parler du web.

  • Le 26 octobre 2014 à 13:22, par Semillas de marihuana En réponse à : Le Darknet n’existe pas

    Plutot interessant cette article. J’avais entendu parler de silk road mais darknet je connaissais pas.

  • Le 23 janvier 2015 à 15:06, par Fillon David En réponse à : Le Darknet n’existe pas

    Si vous alliez sure le darknet au lieu d’essayer de rassuré les internautes.
    Le sujet est déjat connue et la police y travaille. Ne les insulté pas en niant leurs travail dessus depuis des mois. s.v.p

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom