Cunnilingus en Corée du Nord

15 octobre 2005,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Ce titre n’a pas pour but de faire du racolage afin d’augmenter la popularité de mon site par l’emploi de mots-clefs affriolants. Non, non. C’est le titre d’une œuvre du collectif artistique Young Hae Chang Heavy Industries (Corée du Sud). Basés à Séoul, ces deux artistes trilingues, Mme Young Hae Chang et M Marc Voge, combinent texte et jazz pour créer des pièces d’animation Flash et proposent des pièces sur le Web qui reprennent la forme du manifeste à des fins nouvelles.

Ainsi de l’« Artist’s Statement n° 45,730,944 : The Perfect Artistic Website » qui ruine toute déclaration d’intention artistique et les prétentions de l’art digital tout en développant une réflexion radicale sur la fonction sociale de l’art. Ainsi de « Cunnilingus en Corée du Nord » qui met en slogans une théorie du plaisir sexuel féminin prétendument développée par Kim Jong Il et critique par là les sociétés capitalistes. Un discours de 10 minutes environ sur les tabous de la société coréenne contemporaine. Stupéfiant. Excellent. Jouissif.

Comme dans « La lutte continue », des morceaux de phrases soigneusement découpées et répétées clignotent et repassent au format Flash sur une musique de be-bop des années 50.

Cunnilingus en Corée du Nord
[ ]

Voir en ligne : http://www.yhchang.com

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom