CSS a déjà dix ans, le saviez-vous ?

17 décembre 2006,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

À l’origine, le HTML est conçu pour structurer les pages web. Tel qu’il a été pensé à partir de 1990, ce langage ne sert pas à décrire le rendu visuel des pages web (contrairement à la PAO), mais plutôt le sens des différentes parties du contenu. Un auteur peut ainsi marquer son texte en déclarant « voici un titre » puis « voici un paragraphe », avec les balises HTML <h1> et <p>. Le rendu visuel est laissé à la charge de l’utilisateur final (et de son navigateur).

La popularité du Web croissant, les concepteurs (souvent issus de la PAO) se mirent à rechercher des moyens d’améliorer la présentation des documents en ligne. Pour satisfaire à cette demande, les éditeurs de navigateurs (en ce temps-là, Netscape et Microsoft) inventèrent de nouvelles balises HTML. Par exemple, la balise <font> permet de spécifier la police, la taille, et la couleur du texte. Ces nouveaux éléments se distinguent des éléments originaux en cela qu’ils définissent une présentation et non une structure.

Cette recherche d’amélioration de la présentation, conduisit aussi à une situation où des balises de structure originales, telle que <table>, étaient de plus en plus utilisées à tort pour réaliser la mise en page et non pour structurer le texte. De plus, bien des nouvelles balises de présentation, telle que <blink> par exemple, n’étaient reconnues que par un type de navigateur. « Vous devez utiliser le navigateur Bidule pour voir cette page » devint un avertissement courant sur les sites web...

Le CSS fut inventé pour remédier à cette situation, en offrant aux concepteurs web des possibilités de présentations sophistiquées, supportées par tous les navigateurs.

En réalité, les feuilles de style existaient déjà sous une forme ou une autre dès le début du HTML, mais chaque navigateur avait un langage de style qui lui était propre. Quelques langages de feuille de style avaient déjà été proposés, mais le CSS, développé à partir de 1994, était le premier à inclure l’idée de « Cascade », c’est-à-dire la possibilité que le style d’un document soit hérité de plus d’une feuille de style. Cela permettait d’outrepasser les limites d’un site en particulier, en héritant, ou en « cascadant » le style du site dans d’autres régions. Cette fonction permet donc un gain de contrôle, à la fois pour l’auteur du site, et pour l’utilisateur. Elle permet aussi un mélange de préférences relatives de style.

La première version de CSS vit officiellement le jour le 17 décembre 1996. Il fallut un peu plus de trois ans avant qu’un navigateur [1] n’en implémente la totalité des possibilités. Entre temps, le consortium qui s’est créé pour débarasser le Web des problèmes d’incompatibilité afin de permettre une accessibilité universelle aux contenus, le W3C, se prenait d’intérêt pour ce nouveau langage. Dès 1997, CSS a été attribué à un groupe de travail au sein du W3C. Ce groupe commença par s’attaquer aux déficiences de CSS 1, ce qui entraîna la parution de CSS 2, comme recommandation officielle, le 12 mai 1998.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom