Critères heuristiques de Nielsen

11 avril 2014,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Référence mondiale dans le domaine de l’ergonomie des interfaces numériques, les heuristiques de Nielsen sont certainement les plus utilisées par les ergonomes et designers.

  1. Visibilité du statut du système (Visibility of system status) : le système devrait toujours tenir informé l’utilisateurice de ce qui se passe, en fournissant un « retour » (feedback) approprié, dans un temps raisonnable.
  2. Correspondance du système avec le monde réel (Match between system and the real world) : le système devrait « parler » le langage de l’utilisateur, avec des mots, des phrases et des concepts qui lui sont familiers, plutôt que d’utiliser un langage propre au système. Suivre les conventions du monde réel, en faisant apparaître les informations dans une séquence naturelle et logique.
  3. Contrôle et liberté de l’utilisateur (User control and freedom) : les utilisateurs choisissent parfois des fonctions du système par erreur et ont besoin d’une « sortie de secours » clairement identifiée pour quitter la fonction non désirée, sans passer par un dialogue prolongé. Le système doit permettre d’annuler/refaire (undo/redo) une action.
  4. Cohérence et standards (Consistency and standards) : l’utilisateur ne doit pas avoir à se demander si différents mots, situations ou actions désignent la même chose. Respecter les conventions de la plate-forme.
  5. Prévention des erreurs (Error prevention) : mieux que des messages d’erreur clairs, une conception soignée empêche les erreurs de se produire. Supprimez les sources d’erreurs ou vérifiez-les et proposez aux utilisateurs une confirmation avant qu’ils ne s’engagent dans l’action.
  6. Reconnaître plutôt que se souvenir (Recognition rather than recall) : rendre visibles les objets, les actions et les options. L’utilisateur ne devrait pas avoir à se souvenir où est l’information. Les instructions pour utiliser le système devraient être immédiatement visibles ou facilement accessibles, à chaque fois que l’utilisateur en a besoin.
  7. Flexibilité et efficacité d’utilisation (Flexibility and efficiency of use) : des raccourcis (ignorés des utilisateurs novices) peuvent souvent accélérer l’interaction pour les utilisateurs expérimentés. Ainsi le système peut convenir à la fois aux utilisateurs inexpérimentés et expérimentés. Permettre aux utilisateurs de personnaliser les actions fréquentes.
  8. Esthétique et minimalisme (Aesthetic and minimalist design) : les dialogues ne doivent pas contenir d’informations non pertinentes ou rarement nécessaires. Chaque information supplémentaire dans un dialogue entre en concurrence avec les autres informations (en particulier celles pertinentes) et diminue leur visibilité relative.
  9. Aider à reconnaître, diagnostiquer et corriger les erreurs (Help users recognize, diagnose, and recover from errors) : les messages d’erreurs doivent être exprimé en langue naturelle, indiquer précisément le problème et proposer une solution.
  10. Aide et documentation (Help and documentation) : même s’il est préférable que le système puisse être utilisé sans, il peut être nécessaire de fournir de l’aide et de la documentation. Toute information de ce type doit être facile à trouver, centrée sur la tâche de l’utilisateur, indiquer concrètement les étapes à suivre et ne pas être trop volumineuse.

Voir en ligne : https://www.nngroup.com/articles/ten-usability (...)

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Répondre à cet article

forum message

Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom