Comment tweeter une infographie accessible ?

24 juillet 2015,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

La police nationale vient de tweeter un petit mémo de prévention des risques en montagne l’été. Comme j’adore randonner et que la montagne, ça me gagne, j’en profite pour vérifier que j’ai les bons réflexes. Sauf que… ce mémo est une image miniature où le texte est illisible !

Tweet avec une infographie illisible

Dites, les gens qui retweetez, réussissez-vous vraiment à y lire quelque chose ? Y’a-t-il une astuce pour voir ce genre d’infographie ? pour agrandir les images tweetées ? Parce que la cliquer ne l’affiche guère plus grande…

Chaque année la montagne tue, autant que la route, paraît-il. C’est beau, mais ça rigole pas, la montagne ! Plus d’un millier d’interventions de secours par an y sont enregistrées. En limitant la prise de risque et les accidents consécutifs, la prévention peut sauver des vies. Communiquer à ce sujet est important. Et c’est sympa de le faire via twitter. Ça permet de toucher les concerné·e·s avant leur départ, leur rappelant de prévoir les chaussures de randonnée dans leur bagage. Parce que oui, certains s’engagent bien mal chaussés sur les sentiers : j’en ai déjà croisé en tongs, dans la descente abrupte de je ne sais plus quel col de Haute Savoie, au risque de débarouler méchamment…

J’aimerais bien partager l’info, sauf que j’ai beau chercher, je ne parviens pas à trouver une version lisible de cette image ni donc à prendre connaissance des consignes. D’un point de vue accessibilité numérique, c’est parfait en l’état : personne n’accède à l’information, ni les personnes en situation de handicap, ni les autres. Il n’y a aucune discrimination et donc pas de rectification à apporter. Sauf que telle action de communication est inefficace. Venant de notre police nationale, ça n’étonne personne autour de moi et ça rigole, mais ce n’est pas le troll qui m’intéresse, mais les couillons en tongs qui vont se casser la margoulette tout là-haut dans la montagne et qu’il faudra hélitroyer aux frais du contribuable, si tant est qu’ils soient encore en un seul morceau… et par extension, toute communication qui n’atteint pas son but.

Comment tweeter une image lisible ?

Qu’aurait-il fallu faire ? Pour que l’info soit lisible : tweeter une image en plus haute résolution et/ou un lien vers celle-ci, qui laisse l’internaute libre de la zoomer pour en prendre connaissance. Ce que tweete bientôt la police nationale en réponse.

Comment tweeter une image accessible ?

C’est bien, mais insuffisant. Et les aveugles ? Comment leur donner accès à l’information véhiculée par cette image ? Comment ça, ils n’en ont pas besoin ? Bien sûr que si : les aveugles randonnent aussi. Si si. Ce n’est pas parce que, valides, vous imaginez que vous ne sortiriez plus de chez vous, si vous n’aviez plus la vue, pour ne pas risquer butter sur un caillou, que les déficients visuels s’interdisent l’aventure, et heureusement pour elleux ! C’est ainsi que Sophie Massieu — que vous avez peut-être déjà vue dans l’émission « Dans tes yeux » d’Arte —, parcourt la planète avec son chien Pongo, dans des conditions parfois difficiles pour n’importe quel voyant. Elle ne renonce à rien et fait même du parapente.

Qui dit image, sur le Web, dit alternative textuelle, renseignée dans le fameux attribut « alt » (critère 1.1 du RGAA 3.0). Or, sur twitter, il n’est pas possible de renseigner l’attribut « alt » d’une image. Comment fait-on alors ?

Soit on utilise les 140 caractères du tweet pour y caser l’équivalent textuel de l’image, juste à côté de celle-ci, ou dans un tweet suivant, comme le fait Sébastien Delorme :

Tweet avec une image, suivi d'un second avec son alternative textuelle

Soit on tweete l’image avec un lien vers une page où la consulter dans de meilleures conditions, avec son alternative, dûment renseignée.

Comment retranscrire l’infographie ?

Mais la quantité d’information véhiculée par une telle infographie est beaucoup trop importante pour tenir en si peu de caractères, que ce soit en tweet ou dans un attribut « alt », lequel doit être court et concis.

Les infographies sont des images complexes, qui doivent être accompagnées d’une « description détaillée », en l’occurrence une transcription textuelle de l’information visuelle. Et là, pas le choix, il faut le faire sur une page dédiée, par exemple :

Tweet visuel renvoyant vers une page dédiée à l'infographie et sa description détaillée

Bref, pour réussir à communiquer correctement les « bons réflexes pour que la montagne reste un plaisir », il aurait fallu tweeter cette image en plus haute résolution avec un lien vers celle-ci accompagnée d’une description détaillée.

Bonnes vacances et ne faites pas trop les cons en montagne, hein !

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom