Comment se faire payer ?

11 avril 2004,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

D’abord on commence par web-bidouiller seule dans son coin, puis on dépanne les débutants. Puis on réalise quelques sites pour les amis et amies : on met un book d’artiste, une asso ou une boîte en ligne... et on se retrouve soudain face à ce qui s’avère être notre premier client. Qui veut, bien entendu, payer la prestation. C’est normal, toute peine mérite salaire. Aïe ! bin oui mais, au fait, comment se faire payer ?

Une enveloppe au black...

Une fois le site en ligne, le gars vous file quelques billets dans une enveloppe et tout le monde est content. Sauf que c’est parfaitement illégal. Ça pose problème pour sa comptabilité et il ne vaut mieux pas que le Fisc passe par là, ni qu’un agent de l’URSSAF se pointe chez vous ;(

Un mythe persistant prétend qu’il y a une certaine marge de manœuvre : on pourrait vendre (produits ou prestations) sans facturer, tant que ça ne dépasse pas une certaine somme annuelle, qu’il ne serait alors pas nécessaire de déclarer... c’est totalement faux ! Il y a une dizaine d’années une certaine tolérance avait effectivement cours, mais depuis des procédures simplifiées et des statuts adaptés ont été mis en place, qui sont nettement moins contraignants qu’autrefois. Faites donc un petit effort.

Autre bonne raison pour éviter cette « solution » : elle est souvent l’occasion de prix d’ami discrets ou farfelus, ce qui casse le marché. De plus, non protégé par un contrat, vous vous retrouvez vite corvéable à merci pour peanuts.

Déclaration à l’URSSAF obligatoire

La seule façon de se faire payer en toute légalité, en France, est de faire une déclaration de début d’activité auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) du Centre des Impôts (CDI) du domicile. Les formalités de création ont été considérablement simplifiées avec de la mise en place de ces CFE, « guichets uniques » auprès desquels sont déposées les demandes d’immatriculation, de modification ou de cessation d’activité des entreprises.
Concrètement ? Webmestre, selon votre activité, vous vous rendrez à l’URSSAF ou au CDI [1], pour remplir le fameux « formulaire P0 ». Vous exercerez alors « profession libérale » ou « micro entreprise ».

Ben oui, il faut être immatriculé(e), c’est-à-dire avoir un numéro SIRET et un code APE [2], pour pouvoir éditer une facture valide et légale. Éditer une facture qui ne porte pas ces mentions (ou l’absence de facture) expose à des poursuites.
À savoir : cette obligation est valable y compris pour percevoir les quelques centimes d’euro générés par l’affichage de bannières publicitaires, l’affiliation et autres partenariats lucratifs [3]. Mais si.

Et n’oubliez pas — deuxième obligation — de reporter les sommes perçues dans votre déclaration d’impôt !

Des alternatives ?

Si tout cela vous prend la tête... faites-vous plutôt embaucher ! En CDI, ou en mission (CDD, interim, pige). Pensez aussi au portage salarial (voir le Guide du portage salarial et l’Institut du temps géré). Ou mieux encore, intéressez-vous à la solution alternative tout à fait intéressante des Coopératives d’activités et d’emploi.

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Vos commentaires

  • Le 1er avril 2006 à 21:02, par comradE Ogilvy En réponse à : Comment se faire payer ?

    À noter, depuis le début de l’année, la transformation du Chèque Emploi Service en Chèque Emploi Service Universel, élargissant la gamme des services pouvant être ainsi rémunérés (la formation informatique, par exemple). Bien qu’ils s’agisse de services

  • Le 5 avril 2006 à 15:58, par ? En réponse à : Comment se faire payer ?

    Après enquête, il s’agit uniquement des CESU à montant déterminé, qui peuvent être remis par des entreprises à leurs employés comme des chèques restaurant ou vacances, qui ne pourront pas être payés directement avant juin. En attendant, il faut les envoyer au centre de traîtement des CESU qui effectue le virement.

    Source : Le Particulier.

  • Le 11 juillet 2007 à 10:58, par ? En réponse à : Comment se faire payer ?

    Bonjour,

    Il y a également les tickets CESU d’Accor Services ( www.ticket-cesu.fr) pour les services à la personne (garde d’enfants, auxiliaire de vie, femme de ménage..) ;)

  • Le 8 novembre 2007 à 10:52, par ? En réponse à : Non, je ne suis pas graphiste

    Moi aussi je suis graphiste et j’aimerais savoir comment me faire payer pour mes créations ?

  • Le 21 février 2008 à 15:16, par nam En réponse à : Comment se faire payer ?

    hey
    bravo pour tes pages sur le formulaire PO, tout ira bien, et autres perles.. édifiant !!
    je m’y suis retrouvée...
    suis aussi graphiste, mais en édition, et je gamberge sur le statut a adopter !! pour l’instant je tente tant bien que mal de me faire salarier pour chaque boulot ou intervention ... not easy at all, surtout avec le magnifique flou administratif autour de la profession... merci bien pour ces infos..!
    Bonne continuation *

  • Le 21 février 2008 à 16:09, par Romy Têtue En réponse à : Comment se faire payer ?

    C’est incroyable cette manie que vous avez tous et toutes de me coller ce métier sur le dos : NON, je ne suis PAS graphiste !!! Il existe quantité de doc précise pour les graphistes : informez-vous sur votre métier, que diable !

  • Le 2 novembre 2012 à 13:01, par Sanita Martin En réponse à : Comment se faire payer ?

    Salut et merci pour cet article,
    la meilleure solution selon moi reste de s’inscrire en autoentrepreuneur si cela devient une habitude de faire des prestations. C’est le plus simple et le moins cher à mon sens.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom