Bonnes pratiques d’intégration robuste

Intégrateur : entre le marteau et l’enclume

15 octobre 2011,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

Voici le support de l’atelier technique CSS que je présentais à Paris Web cette année. N’hésitez pas à intervenir en commentaires !

Vous réalisez vos intégrations avec soin et amour : idéalement valides, sémantiques et accessibles. Mais pourquoi faut-il que le dev’ saccage cela !? À partir d’exemples concrets nous essayerons de décortiquer ensemble ce qui coince, entre le code idéal produit par l’intégrateur et le code effectivement développé, afin d’en tirer la leçon et lister les concessions prévisibles de part et d’autre pour un mariage réussi. Venez donc avec votre intégrateur, avec votre dev, favori ou maudit, et surtout avec votre code. Souple sur les pattes arrières !

Voir en ligne : http://www.paris-web.fr/2011/ateliers/integrat (...)

Vos commentaires

  • Le 25 novembre 2011 à 17:50, par Nico En réponse à : Atelier CSS Paris Web 2011

    Très bon atelier, j’ai été très content d’y participer !

    Je t’ai repris qq bonnes idées, comme les classes .hx ou quelques classes génériques que j’utilise de plus en plus. :)

    Au plaisir,
    Nicolas

  • Le 26 novembre 2011 à 14:51, par Romy Têtue En réponse à : Atelier CSS Paris Web 2011

    Merci de ton retour, Nico !

    L’idée de ces classes est de Nicole Sullivan, via son framework Object Oriented CSS, présenté à Paris Web en 2009, lors de cette très intéressante conférence que je vous invite à revoir : CSS peut-il être orienté objet ?

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom