Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

28 novembre 2008,
par Romy Têtue

Mots-clefs associés à cet article :

En tant qu’indépendante, je croule sous les sollicitations et vous vous étonnez parfois que je m’en plaigne. Traiter toutes ces demandes est non seulement une perte de temps, mais souvent une source de déprime tant l’image qu’elles renvoient de la profession est misérable. Jugez-en par vous-même.

Car voici le genre de messages que je reçois à longueur d’année (pas seulement via ce site, mais aussi par d’autres sources : annuaires pros, réseaux, bouche à oreille, etc.), et il ne s’agit même pas de perles rares :

« Bonjour, je viens de lire ton parcours, cv et autres je pense que vous pouvez m’aider. Je concois un site intranet et l’interface ne ma plait pas : je voudrais changer les rubriques et les mettres en liens horizontaux et modifier aussi la couleur. »

Cette personne ne s’y connaît manifestement pas, ce qui est inquiétant puisque c’est elle qui « conçoit » le site... Faut-il vraiment répondre ?

« Bonjour, j’ai déjà un site nommé XXX. Je souhaiterai trouver un programmeur bien pro afin de concevoir un site d’annonces de tourisme (...). S’il faut rémunéré le projet, je le ferais (tout dépendra du prix). »

Connaissez-vous des professionnels « bien pro » qui accepteraient de travailler à l’œil ?

« Bonjour, je m’occupe d’une association nationale d’informaticiens et nous cherchons actuellement un ou des collaborateurs pour terminer notre nouveau site (...). Selon le niveau d’engagement, l’association peut vous offrir :

  • un dédommagement (jusqu’à plusieurs centaines d’euros) ;
  • un bon référencement (notamment depuis le footer en principe), le site actuel est déjà bien référencé (page rank Google 5/6) ;
  • des possibilités de mise en relation avec des entreprises et d’interventions dans la presse professionnelle (...) ;
  • l’adhésion gratuite (pendant 2 ans). »

Et une poignée de cacahuètes ! Mais une rémunération en contrepartie du travail effectué, euh... non, ce n’est vraiment pas envisageable ?

« Bonjour, je suis DA dans l’agence XXX où nous sommes trois et faisons essentiellement de la créa et de la com’ print. Nous aimerions te rencontrer, car nous devons réaliser un site web événementiel rapidement, pour un de nos clients qui inaugure (...) dans un mois, et nous avons besoin d’une collaboration pour la partie technique. Serais-tu disponible ?
Si tu ne peux pas passer a l’agence, peut-être pouvons-nous discuter du projet par téléphone ? »

Grosso-modo : On l’a déjà vendu au client, mais on ne sait pas faire, vu que ce n’est pas notre métier. Bonjour la galère ! Car il y a fort à parier que le budget est insuffisant, la réflexion fonctionnelle inexistante et le délai annoncé totalement intenable.

« Bonjour, je suis conseillère conjugale, auteure du livre XXX et mon site est XXX. Je ne suis plus satisfaite du contenu, mais je n’arrive pas à gérer le back office. Je voudrais rajouter pleins de choses (vidéo, BD, photo, son, forum privé, avatars...) mais je n’y parviens pas. Je vous contacte par le site XXX dont je voudrais m’inspirer. »

J’ai sincèrement pitié de cette pauvre libérale qui se retrouve avec un site pas trop mal mais qu’elle ne maîtrise pas. Elle est carrément incapable de dire quel CMS elle utilise, ni comment accéder à son site, ça ne va pas être simple. Le site qu’elle prend comme exemple (elle veut le même mais en mieux), fait aussi du coaching psy, très multimédia, et a coûté plusieurs dizaines de milliers d’euros. Quand je lui parle du prix, elle s’étrangle : elle n’avait pas prévu qu’il faille payer autant pour « ça »... Et ses consultations, elle les offre peut-être ?

« Bonjour, je suis actuellement chargé de la com de la corporation medecine XXX (...) notre corporation était bien la seule (...) à ne pas avoir de site. (...) Nous rechercherions donc un(e) webdesigner (...) pour créer notre site. J’apporterai d’autres précisions si vous le souhaitez. Je vous remercie de votre réponse. »

Renseignements pris, le projet semble plutôt intéressant : site web de publication d’articles via interface rédactionnelle, avec gestion d’événements (calendrier, annonces), galeries photos, plateforme de téléchargements, annuaire de liens, livre d’or, newsletter, espace membre (accessible sur mot de passe), etc. à réaliser de A à Z.
Je reçois un cahier des charges... qui tient en une page. Budget prévu : 500 EUR. Oui, vous avez bien lu, il ne manque aucun zéro. Ça paye tout juste une journée de développement !

« Bonjour, je suis chef de projet dans une agence web. Autour de moi, j’ai deux personnes qui souhaiteraient des sites mais je ne peux les renvoyer vers mon agence car cela sera trop couteux pour eux. En revanche je me demandais si je ne pouvais pas les rediriger vers des indépendants comme vous. »

Le coût d’une prestation est le même, que celle-ci soit effectuée par un indépendant ou une agence, non ? Parce que les indépendants travailleraient aussi bien mais pour moins cher ? Rôôôh, l’insulte !

Vous apprécieriez, vous, d’être ainsi abordé dans votre métier ?

Jusqu’à présent, je mettais un point d’honneur à répondre à chacun et chacune, gentiment, simplement, pédagogiquement. Mais quelques années plus tard, lassée de ces sollicitations et du mépris du métier qu’elles véhiculent, je me demande bien pourquoi je perds ainsi mon temps. Tant et si bien que je fini par envier Corinne qui peut se réjouir d’annoncer aujourd’hui : « Ma vie en free, c’est fini ! »...

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Vos commentaires

  • Le 28 novembre 2008 à 16:58, par Cédric En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Moi j’ai ça aussi :
    Dring .. Dring .. Dring
    - Allo ?
    - Oui, bonjour, je suis en train d’installer votre plugin et j’ai un problème. Vous pourriez me dire ce qu’il faut faire ?
    - Heu... Mes publications sont GPL. Si vous avez un problème, il faut écrire sur les listes. Sinon je peux vous faire une offre d’assistance technique.
    - Oui, Oui, je comprends bien, mais si vous pouviez juste répondre à ma question parce que là je suis bloqué, alors ....

    Ben quoi ? Le GPL c’est gratuit, et on peut même emmerder l’auteur à l’oeil si on est coincé, non ?

  • Le 28 novembre 2008 à 21:40, par Pascale En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    De vraies brèves de comptoir avec du rire dedans !

    (car mieux vaut en rire non ? ;) )

  • Le 29 novembre 2008 à 02:58, par Thanh En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Évitez de racontez toutes vos perles, un site collector risquerait de se monter ... euh en fait, chiche ? :)

    Bon courage en passant :)

  • Le 29 novembre 2008 à 07:28, par Dominique En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Oui Pascale, ce sont de vraies perles de comptoir... On devrait les compiler et faire un ebook du freelance, avec le meilleur du pire ;) Si cela tente quelqu’un de s’y coller, je suis partant !

  • Le 29 novembre 2008 à 11:56, par Jacques En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Merci Romy pour ce retour d’expérience ! Celui de l’association nationale d’informaticiens, je l’avais aussi eu comme beaucoup dans la communauté SPIP...

    En complément de ton article Combien coûte un site SPIP ?

  • Le 29 novembre 2008 à 16:02, par Myriam En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Je me retrouve complètement dans ce que tu écris... Je connais des agences qui se prennent une marge de 50% sur mon travail. Sous prétexte que je suis free et que je suis en province, je dois être dispo 24/24 et en plus baisser mes tarifs au ras du plancher... Au début, j’avais du mal, maintenant je dis non. C’est inadmissible et complètement décourageant...

  • Le 29 novembre 2008 à 17:04, par jthomas En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    C’est assez effrayant de constater la situation du statut des travailleurs du web. Je me souviens, quand j’étais étudiant en web design, on me demandait combien je pouvais vendre le site que je venais de faire en cours. J’ai dit (en voyant grand) « 300€ ». On m’a rit au nez. Ca valait à vrai dire 2000€ au moins m’a-t-on dit. Donc cette non-considération des acteurs du web, je la comprend un peu parce que je l’ai ressentie. Les causes ? Peut-être voit-on internet comme un univers illégitime. Un truc secondaire, qui est insignifiant par rapport au monde « réel ». Une vision sans doute véhiculée par ce que le grand public non novice entend à propos d’internet : un monde méchant, sans règle ni droit. Il faut utiliser le web pour apprendre à le connaître et surtout à lui accorder sa juste valeur. Mais beaucoup veulent entrer dans le web, y avoir une place, sans s’y aventurer un minimum. Et là, ça coince.

  • Le 29 novembre 2008 à 19:01, par AxeNet En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Je ris et vous rassure, il n’y a pas que les indépendant qui vivent ce type de situation. J’avais fait une petite compilation « bêtisier » des mails que nous recevons dans notre agence, elle est disponible sur notre blog :
    http://blog.axe-net.fr/perles-de-web-agency/
    Dans le même temps, quand je vois fleurir des annonces adwords « votre site pour 19 euros ! » je comprend que le « consommateur » soit parfois perdu.

  • Le 1er décembre 2008 à 09:41, par izo En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Et ben vous savez quoi... en photographie, c’est pire. ;)

  • Le 1er décembre 2008 à 10:52, par Oncle Tom En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Tu soulèves un point important. Je me dis que le Web est encore un outil de geek.

    Le prix est d’autant plus difficile à réaliser que le client/prospect ne voit que le résultat final. Ça paraît si simple. J’aime bien parler en homme/jour car les gens se rendent mieux compte du temps à passer pour concevoir tout ça.

    Se vendre au rabais n’est clairement pas une solution en tous cas : c’est bien pour commencer mais ça veut souvent dire « client qui comprend pas le métier » ... et risque de conflit.

    Y’a un gros boulot d’éducation. J’entends encore des gens confondre adresse de site Web et adresse email ... ça le fait moyen :-/

  • Le 1er décembre 2008 à 11:57, par Pierre Frappé En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    C’est pas mal, mais ...
    Bon courage ! :)

  • Le 1er décembre 2008 à 13:09, par Karim Belkacem En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Salut Romy !
    C’est un peu les aléas des métiers ce que tu racontes (avec beaucoup d’humours)... Prend de la hauteur, des clients, des projets y a pleins partout, des bons (ceux qui dures malgré les crises qui se succèdent) "web designers, développeurs, etc...) sont moins légions. Pas la peine d’en faire un étalage public. On est malheureusement tous assujettis à la bêtise humaine.

  • Le 1er décembre 2008 à 15:41, par Dom En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Je crois bien que j’aurais pu écrire exactement le même billet d’humeur. Même si je suis plus graphiste que webmaster je suis toujours affligée de constater que pour la majorité des gens, c’est presque un hobby et non une activité rémunératrice qui demande une vraie réflexion et pas mal de boulot en amont.
    De plus, la méconnaissance qu’ont les clients potentiels de la vraie difficulté de notre travail, et des nombreuses recherches, du temps passé, qu’il implique, rend compliqué l’élaboration des devis et leur justification.

    Et ne parlons pas de toutes ces fois où il nous faut courir après l’argent qui nous est dû, ou bien de toutes ces ’petites choses" qui n’étaient pas prévues dans le devis initial, mais qui se retrouveront quand même dans nos éxé, parce que, ben parce que ...

    Moi aussi, par moment, j’envie Corrine, et me dis que je serais tout de même mieux en entreprise et puis je repense à ma liberté...

  • Le 1er décembre 2008 à 16:38, par Romy Têtue En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Oui, enfin, ces clients là, je ne les prends pas ! Quand je dis que je leur réponds, ce n’est certainement pas pour leur dire oui la bouche en cœur. Mais rien que formuler ces réponses poliment, je trouve que c’est encore trop chronophage et déprimant :-P

  • Le 1er décembre 2008 à 17:52, par STPo En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Huhuhu... Ca me rappelle les fabricants de tshirts qui veulent payer en tshirts... ou les types qui cherchent des graphistes gratuits parce que « ça les fera connaître ».

    A un moment, c’est sûr, ça fait plus rire. Et ça me donne pas très envie de me remettre en free !

  • Le 2 décembre 2008 à 10:41, par Rick Hunter En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Bon alors, moi je suis de l’autre côté de la barrière. Je fais mon blog en amateur (Wordpress) et je me suis occupé de l’appel d’offre pour le site de ma boîte.

    Quand on voit que ça va du simple au triple (CC pas mal détaillé), de 8000 à 30000 €, on peut aussi se dire qu’il y a du foutage de gueule. Et des trucs qui prennent 10 minutes à mettre en place pour 200 € (soit 1200 €/h), on en a aussi vu.

    Attention, je suis pas contre payer, au contraire, mais payer le juste prix.

  • Le 2 décembre 2008 à 12:48, par Karim Belkacem En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Salut Rick ! Tu te répond toi même à ta problèmatique, l’amateurisme te convient, ok, on en prend note !

    Je pense que tu corresponds au public que Romy dénonce, des démandeurs de devis qui savent qu’ils vont faire eux même leurs sites au final car ils n’ont aucun budget de com et ils se sentent l’âme de bidouiller d’un CMS près a l’emploi et surtout demander un devis ne coûte rien, tu me donne une idée, faire payer les devis, ça conditionnerait un peu le demandeur.

    Si tu préfères passer tes jours et nuits à faire ton blog au lieu de prospecter et faire prospérer ton entreprise, c’est ton souci, j’espère simplement que tu n’aurais pas des demandeurs de devis comme toi tout les matins, car dit toi que chaque lame de fond atteint sa plage et que ça va aussi t’arriver un jour... A méditer :) Bon blog !

  • Le 2 décembre 2008 à 14:08, par Romy Têtue En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Ouhla, on se calme là !

    Je n’ai absolument rien contre l’amateurisme des bidouilleurs du dimanche, au contraire, puisque c’est comme ça qu’on apprend. Mais un prospect qui argue que son neveu fait « pareil » en 10 mn et pour quasi gratos... n’a pas besoin de moi ;-)

    À l’opposé, il faut aussi critiquer les tarifs pratiqués par certaines « agences » qui ne font rien que de l’esbrouffe avec de bien belles maquettes graphiques tape à l’œil, mais codent avec les pieds et livrent des sites périssables qu’il faut refaire régulièrement (histoire de bien ponctionner le client).

    Si bien que j’allais répondre à Rick que j’étais d’accord avec lui : « je suis pas contre payer, au contraire, mais payer le juste prix » et je vais plus loin : donner les moyens au client de vérifier la qualité du travail fourni.

  • Le 2 décembre 2008 à 14:08, par Jacques En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    @ Rick

    J’ai moi aussi constaté de grandes différences de prix. J’ai vu aussi des prix bas promettant un résultat, et ce résultat jamais atteint (surtout en matière d’accessibilité).

    Il y a aussi les prix que je gonfle quand je ne tiens pas particulièrement à faire un site. Si je suis pris, tant mieux, sinon, j’ai pas de regret.

    Et puis, le prix le plus difficile à estimer, c’est le temps de réaction du client.

    Je fais de temps en temps des sites que j’offre en l’état. C’est les sites les plus rapides à faire... Devis, négociations, réunions, recettes : c’est chronophage :(

  • Le 2 décembre 2008 à 18:02, par Karim Belkacem En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Romy :) désolé je suis pas énervé ! Je voulais juste appuyer là où ça fait un peu mal, je ne connais pas Rick (sauf à la TV :) donc je ne peux lui en vouloir personnellement. En synthèse, c’est plus facile de demander un devis « gratos » que de faire un devis « gratos », lorsqu’il y a devis, ar d’après ton premier commentaire, des fois tu ne vas même pas jusque là, il faut un prix à la louche au téléphone sans voir le projet, etc... on a tou(te)s les mêmes problèmes récurrents. Indépendants, ou petites boites, même les grosses... Quant aux prix, je ne suis pas du tout à fait d’accord avec vous, mais bon trop long à débattre sur ton gentil forum :). En résumé je dirais que certains paient pour d’autres (je parle des demandeurs de devis, chuuuuuut ! :)...

  • Le 7 mai 2010 à 12:13, par S. En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Je suis bien contente de voir ton billet, c’est tout à fait mon ressenti aussi ... :)

  • Le 17 septembre 2010 à 10:57, par Romy Têtue En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Voir aussi ce bêtisier agence web qui en rajoute une louche après les Perles de Web agency : hilarant.

  • Le 28 novembre 2013 à 16:42, par fayard jon En réponse à : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?

    Bel article, j’en ai reçu un pas mal :
    "dit moi j’ai besoin d’un prestashop pour « hier » pas cher et payable plus tard. J’ai XXX qui peut faire toute la crea"
    _ :)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Raccourcis : {{gras}} {italique} -liste [bla->url] <q> <quote> <code>.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom