Connectée si je veux, quand je veux - commentaires Connectée si je veux, quand je veux 2016-11-03T09:31:44Z http://romy.tetue.net/connectee-si-je-veux-quand-je-veux#forum7270 2016-11-03T09:31:44Z <p>Je ne peux pas vivre sans internet même à 50ans. Je reste tout le temps connecté, même aux toilettes ou quand j'utilise ma coupe-bordure Ryobi, j'ai besoin d'internet pour surfer, écouter de la musique ou rester en contact avec ma famille éloignée. Bel article.</p> Connectée si je veux, quand je veux 2012-08-01T14:50:21Z http://romy.tetue.net/connectee-si-je-veux-quand-je-veux#forum3954 2012-08-01T14:50:21Z <p>La fibre, le débit, ce n'est pas une fin en soi mais ce n'est pas non plus réservé à ceux qui utilisent beaucoup.</p> <p>Un gros débit c'est pouvoir envoyer une photo prise sur son appareil sans avoir à la redimensionner en miniature avant et donc passer du temps devant le PC. C'est aussi pouvoir laisser l'ordinateur se mettre à jour seul quasi instantanément au lieu de passer du temps à mettre à jour le PC et à rester devant avant d'éteindre le temps qu'il télécharge tout. C'est éventuellement regarder une vidéo youtube directement au lieu d'attendre qu'elle se précharge.</p> <p>Ca n'a l'air de rien, mais finalement le débit c'est ce qui permet aussi justement de ne pas passer du temps à faire de l'informatique et à rester connecté. C'est peut être justement toi qui en a le plus besoin alors que celui qui reste connecté en permanence verra peu la différence vu que ça ne le gênera pas d'avoir des envois/téléchargements en tâche de fond.</p> Déconnectée… 2012-07-20T07:43:55Z http://romy.tetue.net/connectee-si-je-veux-quand-je-veux#forum3928 2012-07-20T07:43:55Z <p>C'est un vrai plaisir de lire cet article intelligent !</p> <p>De mon côté j'ai tendance à zapper internet naturellement, et pour plein de raisons, même si la maison est branchée via la petite boîte... D'une, je n'ai pas le temps de ne faire que cela, et de deux j'aurai vraiment trop l'impression de perdre le fil de ma vie... Si ce n'est pas pour mon travail, en général internet me donne plutôt l'impression d'un écran vide de sens, car je le perçoit plus comme un outil, comme un gros minitel. Il est rare que j'y reste flâner, ou m'informer pour une sortie, et encore moins pour être en contact avec les autres. Rare signifie : 3 fois par an.. Je n'aime pas vivre dans le virtuel, je trouve cela frustrant, alors je préfère vivre loin d'internet, et en général mes amis en font de même.</p> <p>Alors tu vois Romy, si je viens te lire, c'est parce que j'aime vraiment ce que tu écris !<br class="manualbr" />Cela me nourrie intelligemment, et n'articule pas ma vie superficiellement...</p> <p>Voici un lien info pour les curieux :<br class="manualbr" /><a href="http://www.360emedia.fr/2010/04/22/au-fait-cest-quoi-le-minitel-2-0/" class="external external auto" rel="nofollow external">http://www.360emedia.fr/2010/04/22/au-fait-cest-quoi-le-minitel-2-0/</a></p> Connectée si je veux, quand je veux 2012-07-17T23:19:43Z http://romy.tetue.net/connectee-si-je-veux-quand-je-veux#forum3948 2012-07-17T23:19:43Z <p>Hmm… je crois que me débarrasser la maison des ordis est un vieux fantasme chez moi. L'ordinateur de bureau, PC en particulier, est pour moi une machine douloureuse, qui doit rester… au travail !</p> <p>Le smartphone, en tant qu'ordinateur de poche, m'est apparu comme une belle occasion de réaliser ce fantasme, de me séparer de trop de matos hitghtech (c'était <a href="http://romy.tetue.net/ma-liste-au-pere-noel-de-voeux-pour-2010" class="">mon vœux</a>) et de mieux maîtriser les moments de connexion : on n'y passe pas des heures, en s'oubliant à surfer de lien en lien, comme on lorsqu'on est assis face au PC, nécessairement seul et entièrement monopolisé, non, car sur smartphone, on surfe par nécessité, rapidement, avant d'éteindre, pour mieux profiter des humains présents.</p> <p>Savoir déconnecter est important, d'autant plus quand on est du métier. Il s'agit d'être maître et non esclave de la machine et/ou du réseau.</p> Déconnectée… 2012-07-17T20:48:48Z http://romy.tetue.net/connectee-si-je-veux-quand-je-veux#forum3924 2012-07-17T20:48:48Z <p>Très enrichissant, comme témoignage !<br class="manualbr" />Pour ma part, je résiste encore au monde hyperconnecté du smartphone. Je passe la journée sur un pc, connecté, et celui à la maison est toujours allumé et « pas loin ». Mais sorti de ces endroits, je n'ai qu'un dumbphone qui doit être à peine capable de faire du WAP, et que je ne sors que pour avoir l'heure ou si il sonne (et encore... ;)<br class="manualbr" />Ca permet de profiter tranquillement des sorties au bistro, au resto, ... sans mail, sans irc, sans twitter (mhmm, ça, de toute façon, j'ai pas de compte).</p> Déconnectée… 2012-07-16T15:08:11Z http://romy.tetue.net/connectee-si-je-veux-quand-je-veux#forum3915 2012-07-16T15:08:11Z <p>Pour le côté déconnecté, j'y arrive sans trop de problème : je n'ai pas de smartphone. Je n'ai que des appareils qui fonctionnent uniquement sur Wifi (iPad, iPod touch, etc.) + mes ordis à la maison.</p> <p>Déjà, je constate que mon vieux téléphone portable pourri (mais vaillant) ne me sert quasiment jamais, ce qui m'assure une déconnexion obligatoire dès que je sors de la zone d'un wifi connu (boulot et maison), ce qui est très bien. Les problèmes de 3G, connais pas ! :)</p> <p>Mon préféré reste l'iPad, très bien pour lire les mails/tweets/écrire une ébauche de billet/article, mais incapable de me servir correctement quand je dois coder (pas pratique). Comme je trimbale rarement mon ordi portable (qui est plus un « transportable » que portable), ça m'invite à déconnecter plus facilement quand je suis en déplacement.</p> <p>Vivre dans un trou paumé aide bien aussi, le soir, je vais juste me faire un tour en vélo, au calme, en forêt ou à côté de l'étang voisin. Ce qui ne m'empêche pas d'écrire des articles ou de faire de la veille quand j'en ai envie.</p> Déconnectée… 2012-07-16T14:41:50Z http://romy.tetue.net/connectee-si-je-veux-quand-je-veux#forum3914 2012-07-16T14:41:50Z <p>Super article, très rafraîchissant, et toujours très bien écrit !</p> <p>Cette « expérience » est intéressante, car elle démontre les limites du débranchage quand ta vie s'articule beaucoup autour du Web. Tu le montres bien, cela ne peut être qu'une parenthèse, on y revient forcément.</p> <p>Quelque part, je t'admire, car je ne pense pas que j'en serais capable : une simple soirée sans Internet me transforme en vilaine bête sanguinaire prête à arracher des têtes de téléopérateurs Orange avec les dents.</p> <p>Maintenant, quand je pars en vacances et que je coupe tout, même si j'ai encore le réflexe d'aller vouloir consulter mes emails plusieurs fois par jour, cette envie compulsive finit par s'estomper pour disparaître complètement.</p> <p>Et puis, au fur et à mesure que la date de retour se rapproche, la compulsion revient, gloutonne…</p> <p>Pour couper la poire en deux, sans doute faut-il essayer de s'aménager des pauses déconnectées dès que possible, par exemple un soir sur deux, le samedi si on bosse le dimanche, etc. Pas évident quand ta vie pro et ta vie perso s'entremêlent intimement sur la Toile, mais salvateur.</p> <p>Car la vie, la vraie belle vie, se passe de toute façon à l'extérieur ! Et elle constitue la source d'inspiration la plus vivace.</p>