Des geeks et des autres - commentaires Des geeks et des autres 2014-01-19T19:54:54Z http://romy.tetue.net/des-geeks-et-des-autres#forum5648 2014-01-19T19:54:54Z <p>Je ne suis pas certain de te suivre sur le dernier commentaire :<br class="manualbr" />Le logiciel libre répond aux problématiques de surveillance et de respect de la vie privée. Ce n'est pas la seule réponse possible (la politique, l'éducation en sont d'autres), mais c'en est une. <br class="manualbr" />Se préoccuper de ces questions tout en se foutant d'une des réponses possibles est étonnant.<br class="manualbr" />D'ailleurs il me semble que cette façon de considérer le logiciel libre comme un « monde à part » est un biais de pensée induit par « <a href="http://lesquestionscomposent.fr/la-secte-majoritaire/" class="external" rel="external">la secte majoritaire</a> », qui utilise du logiciel propriétaire.</p> <p>Il y a eu une époque où, comme pour l'agriculture « biologique » ou peut-être le commerce « équitable », il était évident qu'un logiciel soit « libre ». Ce n'est plus le cas, et la défense des logiciels libres est devenu le fait d'une « minorité ». Soit. Mais il y a un « entre-soi » colossal qu'induisent les utilisateurices de logiciels propriétaires, sans commune mesure avec celui du logiciel libre. Chaque fois qu'un site Web contient une appli Flash©, chaque fois qu'un .doc de Microsoft© est diffusé, chaque fois qu'une université publique forme à l'utilisation de Photoshop©, chaque fois qu'un événement est organisé sur Facebook©, chaque fois que sort un DVD ou un BlueRay avec des DRM, c'est l'entre-soi du monde propriétaire qui affirme avec arrogance son incapacité à concevoir l'existence d'autres modèles de licences logicielles, qui impose ses choix.</p> <p>C'est plutôt entre l'acceptation actuelle du terme « geek », et la communauté du logiciel libre, que je vois une différence à signaler. Une partie de la culture geek est indifférente voire hostile au logiciel libre : jeux vidéos, films, séries, animations japonaises.. n'ont pas grand chose à voir avec le courant libriste et sont souvent créés par une industrie en opposition avec les valeurs du libre. Des artistes produisant une partie de la culture geek sont attaché·e·s au modèle propriétaire de diffusion de la culture. <br class="manualbr" />Cela fait un grand nombre de personnes ayant une culture geek, et se définissant comme geeks - avec une légitimité que je ne remets absolument pas en cause - sont totalement en dehors du logiciel libre, pas seulement à cause des aspects excluants du monde libriste (sexisme, transphobie, racisme.. qu'on retrouve aussi par exemple dans le jeu vidéo) mais parce que les conditions actuelles de production et de diffusion de cette culture geek-<i>là</i> sont frontalement opposées au logiciel libre.<br class="manualbr" />Cela ne va pas, d'ailleurs, sans frictions et sans grognements, car il y a des geeks libristes qui apprécient cette culture-là.</p> <p>A contrario, un des enjeux majeurs du logiciel libre est de toucher le monde non-geek. D'intéresser des personnes qui saisissent l'enjeu <i>politique</i> du libre, adhèrent à ses principes, mais voient l'ordinateur comme un outil pouvant être mis au service d'une autre cause - par exemple, une association écologiste sensible à l'argument du gaspillage induit par les logiciels propriétaires, et qui viserait à s'équiper de logiciels libres, sans en faire son cheval de bataille.<br class="manualbr" />Bref, des personnes dont on peut dire qu'elles sont libristes mais pas geeks.</p> Des geeks et des autres 2014-01-18T22:45:10Z http://romy.tetue.net/des-geeks-et-des-autres#forum5647 2014-01-18T22:45:10Z <p>Entendu à la radio :</p> <blockquote class="spip"> <p>— Êtes-vous sensible au logiciel libre, à la surveillance, à vous protéger de…<br class="manualbr" />— Non, je ne suis pas geek, du tout.</p> </blockquote> <p>La réponse, spontanée, montre bien comme ces questions semblent requérir d'être geek, hélas… Ce à quoi <a href="https://twitter.com/tetue/status/424601240022966272" class="external" rel="external">d'autres répondent</a> : <q>Exactement. Le monde du “libre” souffre d'un GROS problème de l'entre-soi</q> et <q>ce qui m'insupporte c'est qu'on peut très bien être contre la surveillance et le respect de la vie privée ET s'en foutre du libre.</q></p> Des geeks et des autres 2014-01-07T00:03:21Z http://romy.tetue.net/des-geeks-et-des-autres#forum5599 2014-01-07T00:03:21Z <p>@Grunt : huhu, je pensais justement à toi en répondant, t'entendant déjà protester ;)</p> Des geeks et des autres 2014-01-06T23:21:39Z http://romy.tetue.net/des-geeks-et-des-autres#forum5597 2014-01-06T23:21:39Z <p>Chiantissime ? Je proteste vigoureusement ! La lecture du manuel est l'apéritif du nouveau jouet électronique.</p> Des geeks et des autres 2014-01-06T18:27:43Z http://romy.tetue.net/des-geeks-et-des-autres#forum5595 2014-01-06T18:27:43Z <p>Si si, regarde bien dans la jolie boîte en forme d'écrin… sinon, c'est qu'il est tombé du camion ;)</p> <p>Ceci dit, je ne considère pas normal de lire un manuel ou une documentation, du moins <i>a priori</i> : ce n'est pas un comportement ordinaire, c'est chiantissime, et s'il faut en passer par là pour utiliser quelque chose… c'est que la chose est mal faite. Le manuel ne devrait servir qu'en cas de difficulté, pour dépanner.</p> Des geeks et des autres 2014-01-06T17:34:10Z http://romy.tetue.net/des-geeks-et-des-autres#forum5594 2014-01-06T17:34:10Z <p>Haaa quand je lis :</p> <blockquote class="spip"> <p>s'acheter un iPhone, ne pas en lire le manuel</p> </blockquote> <p>Je me récrie : j'ai acheté un iPhone, il n'y avait pas de manuel livré avec.</p> Des geeks et des autres 2013-12-13T10:19:09Z http://romy.tetue.net/des-geeks-et-des-autres#forum5540 2013-12-13T10:19:09Z <p>Je confirme : dans l'équipe qui a hacké le ZX81 du prof de math en 1986, il y avait surtout des filles. Les garçons préféraient jouer au foot. J'ai écrit mon premier programme en Basic à cette époque et j'ai toujours fait chier mon entourage pour avoir un ordi, mais effectivement, quand on a parlé gros sous, c'est subitement devenu un truc de mecs.<br class="manualbr" />Ensuite, dès qu'un ordinateur arrivait quelque part, les mecs squattaient pour jouer et les filles, on leur parlait surtout traitement de texte.</p>